Climat : les températures pourraient grimper de 0,3 degré avec le retrait américain, selon une agence onusienne

Écouter /

Une image d'une tornade aux États-Unis (Photo : Organisation météorologique mondiale)

Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) et l'Organisation météorologique mondiale (OMM) ont entièrement souscrit à la déclaration faite hier par le Secrétaire général de l'ONU, concernant l'annonce des Etats-Unis de se retirer de l'Accord de Paris sur le climat. Le Chef des Nations Unies, António Guterres, avait en effet fait part de sa déception majeure. Mais pour ces deux agences onusiennes basées à Genève, « l'accord de Paris va continuer » malgré ce retrait de Washington.

Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat et l'Organisation météorologique mondiale attendent d'avoir plus d'informations pour mesurer l'impact du retrait américain sur l'accord sur le climat. Selon le porte-parole du GIEC, l'application des engagements de Paris dépend aussi de villes et du secteur privé américain. Jonathan Lynn note que l'accord de Paris va continuer  et qu'on ne peut « pas arrêter » la lutte contre le réchauffement climatique.

En attendant, le GIEC insiste sur le rôle des scientifiques pour informer les décideurs politiques », alors que l'impact humain sur le réchauffement climatique a été prouvé.

A cet égard, l'Organisation météorologique mondiale note que selon certaines études et projections d'experts, le retrait des Etats-Unis pourrait entraîner une hausse supplémentaire du réchauffement climatique de 0,3 degré à l'horizon 2100.  Mais l'OMM précise qu'elle n'a pas lancé de nouveaux modèles scientifiques suite à l'annonce du Président américain Donald Trump.

Par ailleurs, au-delà de la secousse que représente cette annonce de Washington, l'inquiétude est également réelle à Genève concernant les financements, tant pour le Secrétariat de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques  et l'aide internationale aux pays en développement, à l'instar du Fonds vert pour le climat.

(Mise en perspective: Alpha Diallo, Nations Unies/Genève).

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...