António Guterres : « Mettre fin au conflit du Soudan du Sud pour résoudre la crise des réfugiés en Ouganda »

Écouter /

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres (à gauche) lors du Sommet de Kampala (Crédit photo : ONU/Mark Garten)

La solution au « plus grand exode de réfugiés en Afrique depuis le génocide au Rwanda est de mettre fin au conflit au Sud-Soudan », a déclaré vendredi le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, lors de la deuxième journée du Sommet de la solidarité envers les réfugiés, organize par  l’Ouganda, à Kampala. Le nombre de personnes qui ont cherché refuge dans le pays de l’Afrique de l’Est a plus que doublé au cours de l'année écoulée avec plus de 1,2 million de personnes. Le Secrétaire général a commencé son allocution en remerciant le Gouvernement et le peuple de l’Ouganda d'avoir «montré leur humanité en accueillant ceux qui fuient les conflits et la violence ». Cependant, a-t-il souligné, une solution permanente à la crise est nécessaire.

« Il est je crois, nécessaire, que la communauté internationale reconnaisse que l’Ouganda a eu une politique de réfugiés exemplaire dans le passé et, même aujourd’hui face au plus grand flux de réfugiés constaté durant l’année écoulée, l’Ouganda demeure un symbole de l’intégrité du Régime de protection des réfugiés qui, malheureusement, n’est pas respecté partout dans le monde » a déclaré le chef de l'ONU.

« J’ai vu les frontières de l’Ouganda ouvertes, j’ai vu le peuple ougandais ouvrir ses portes, j’ai vu le peuple ougandais ouvrir son coeur. Mais toutes les portes ne sont pas ouvertes dans le monde. Tous les réfugiés ne sont pas acceptés, certains sont rejetés et parfois dans des pays beaucoup plus riches que l’Ouganda. Il faut donc examiner cet exemple et dire clairement que la communauté internationale doit se réunir et rétablir l’intégrité du régime de protection des réfugiés partout dans le monde », a souligné le Secrétaire général.

Selon António Guterres, la communauté internationale doit intensifier et doit donner au peuple ougandais et aux réfugiés accueillis par le peuple ougandais le genre de soutien qui est absolument nécessaire parce que les circonstances dans lesquelles ces sacrifices sont faits sont extrêmement difficiles.

L’Ouganda héberge plus de 900 000 réfugiés du Soudan du Sud et 400 000 du Burundi, selon les estimations du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés.

A noter que le ‘Sommet de la solidarité’ envers les réfugiés organisé par l’Ouganda avec le soutien des Nations Unies a récolté vendredi 358 millions de dollars de promesses de la part des bailleurs de fonds, a annoncé l’ONU.

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a déclaré aux journalistes qu’il s’agissait d’un « bon point de départ » même si l’objectif de la conférence internationale était de recueillir 2 milliards de dollars pour répondre aux besoins humanitaires des réfugiés et des communautés d’accueil pour les quatre prochaines années.

 

(Extrait sonore : António Guterres, Secrétaire général de l’ONU ; propos recueillis par Jocelyne Sambira)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...