Liberté de la presse : l'ONU exhorte les gouvernements à mettre fin à la «diabolisation» des médias critiques

Écouter /

Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la liberté d'expression, David Kaye. Photo : ONU / Jean-Marc Ferré

Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la liberté d’opinion et d’expression, David Kaye, a appelé mardi les gouvernements à assurer la liberté d'expression, relâcher les journalistes emprisonnés et mettre fin à la diabolisation des médias critiques.

Cet appel vient à la veille de la Journée mondiale de la liberté de la presse, célébrée chaque année le 3 mai.  Une Journée qui cherche à souligner le rôle important d'une presse libre pour les sociétés démocratiques.

Selon David Kaye, chaque jour les journalistes à travers la planète sont confrontés à la censure, à la criminalisation, au harcèlement et, trop souvent, aux attaques physiques et aux meurtres.

Tout en reconnaissant la difficulté du travail de journaliste, le Rapporteur special a rappelé qu’il incombe aux journalistes eux-mêmes de “maintenir ou instaurer la confiance au sein de leur propre société. Dans certaines régions, le caractère expansif et décentralisé des médias contemporains, avec sa forte dépendance économique sur la publicité, du spectacle et des objets dont l’objectif principal est d’attirer l’attention sur un site web, a forcé les médias à prendre des risques qui ne sont pas toujours payants”.

David Kaye a attiré l'attention sur les gouvernements et les dirigeants politiques qui œuvrent sans cesse à saper non seulement la pratique du journalisme mais les droits de tous citoyens à recevoir des informations. Aussi, préconise-t-il six mesures concrètes : la libération des centaines de personnes détenues pour avoir exercé leur droit à la liberté d’expression; l'abrogation de toute législation incompatible avec la liberté d’expression; le recensement de toutes les attaques contre les journalistes; la fin du blocage des sites Web ayant des contenus critiques, mais aussi de la surveillance des journalistes; et enfin mettre un terme à la diabolisation des médias critiques.

(Mise en perspective : Laetitia Kouassi)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...