Syrie : l'Envoyé spécial se rendra à Astana pour les prochains pourparlers

Écouter /

Staffan de Mistura, intervenant devant la presse à Genève (archive) Photo: ONU/Anne-Laure Lechat

L’Envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, assistera à la réunion de haut niveau sur la Syrie à Astana les 3 et 4 mai prochain en tant qu’observateur et chef de la délégation de l’ONU, a déclaré mardi lors d'un point de presse à Genève, Michael Contet, un membre de son Bureau.

Selon lui, à Astana, l'Envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie souhaiterait voir une réaffirmation du cessez-le-feu qui avait été annoncé le 29 décembre 2016 et une désescalade des violences sur le terrain qui seraient ressenties par les civils syriens.

« L'Envoyé spécial a toujours considéré que la dégradation de la situation sur le terrain au cours de ces dernières semaines et mois est quelque chose de extrêmement regrettable » a dit Michael Contet. « Pour lui la première priorité est toujours de sauver des vies humaines et il va de soi que la continuation des opérations militaires est un obstacle à cet égard ».

Pour l'Envoyé spécial Astana serait un bon forum pour obtenir des mesures rétablissement de confiance et une baisse des violences, par le fait que les États qui garantissent le cessez-le-feu et les principaux acteurs qui sont pertinents pour ces discussions qui se retrouvent autour d'une table.

La présence de l'Envoyé spécial de l'ONU à Astana soulignera la complémentarité des processus d'Astana, pour le cessez-le-feu, et de celui de Genève, pour une solution politique en Syrie.

Selon le Bureau de l'Envoyé spécial un succès à Astana aiderait à créer un environnement plus propice à la prochaine série de discussions à Genève, plate-forme principale du processus politique.

 

(Extrait sonore : Michael Contet, Bureau de L’Envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/12/2017
Loading the player ...