Soudan du Sud : le Conseil de sécurité condamne une attaque contre la MINUSS à Leer

Écouter /

Une patrouille de l'ONU dans l'Etat du Nil Supérieur, au Soudan du Sud. (archives). Photo MINUSS

Les membres du Conseil de sécurité ont fermement condamné vendredi soir une attaque contre la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) le 3 mai à Leer et se sont félicités des mesures prises par les Casques bleus pour repousser cette attaque.

Dans une déclaration à la presse, le Conseil de sécurité a rappelé que les personnes qui, directement ou indirectement, attaquent des missions des Nations Unies, une présence internationale pour la sécurité ou d’autres opérations de maintien de la paix, ou encore du personnel humanitaire, peuvent faire l’objet de "sanctions ciblées".

Les membres du Conseil de sécurité ont en outre condamné "la poursuite de la violence commise par toutes les parties prenantes au Soudan du Sud, y compris les offensives militaires actuelles", et ont appelé toutes les parties à "respecter immédiatement le cessez-le-feu permanent prévu par l’Accord sur le règlement du conflit au Soudan du Sud et à éliminer tous les obstacles à la livraison d’une aide humanitaire salvatrice".

Jeudi, le Haut-Commissaire aux droits de l’homme de l’ONU, Zeid Ra’ad Al Hussein, a demandé au gouvernement sud-soudanais d’arrêter toute offensive militaire vers Aburoc, sur la rive ouest du Nil, dans la région du Haut-Nil., s’inquiétant pour les civils.

M. Zeid a demandé au gouvernement de respecter les promesses faites par le Président Salva Kiir le 25 mars, lorsqu’il s’est engagé à déclarer un cessez-le-feu unilatéral et à œuvrer à une solution politique pour mettre un terme au conflit. Le Haut-Commissaire a appelé toutes les parties au conflit à respecter le droit international humanitaire, notamment en prenant toutes les précautions possibles pour prévenir les pertes civiles.

(Extrait sonore : Mise en perspective par Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...