PAM: Les repas scolaires restent indispensables au Kenya

Écouter /

David Beasley, Directeur exécutif du PAM sert le déjeuner aux élèves de l’école de Mathare au Kenya. Photo; PAM

Lors de sa première visite au Kenya depuis son entrée en fonction, le Directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM), David Beasley, a visité des écoliers dans une école primaire de Nairobi qui reçoit des déjeuners quotidiens dans le cadre du programme de repas scolaires du PAM.

En partenariat avec le gouvernement du Kenya, le PAM a fourni des déjeuners chauds aux enfants d’école au Kenya depuis plus de 30 ans. Depuis 2009, le PAM a transféré ce programme au gouvernement kenyan, avec le lancement d’un programme national de restauration domestique. Dans ce modèle, le gouvernement transfère de l’argent aux écoles pour acheter de la nourriture sur le marché local.

Le PAM soutient le processus de transfert en fournissant une formation, des visites conjointes d’experts et des échanges de personnel pour renforcer les capacités nationales et locales dans la gestion des programmes, l’approvisionnement et le stockage des aliments, le suivi, l’évaluation et les rapports.

Le programme McGovern-Dole du ministère américain de l’Agriculture (USDA) soutient l’éducation, le développement de l’enfant et la sécurité alimentaire dans les pays du monde entier. Avec les fonds McGovern-Dole, le PAM fournit des repas scolaires à 2,2 millions d’enfants dans 11 pays cette année, y compris le Kenya.

Ensemble, le PAM et le gouvernement du Kenya fournissent des repas scolaire chaque jour pour plus de 1,2 million d’enfants. Plus de 850 000 de ces enfants bénéficient du programme dirigé par le gouvernement.

Au Kenya, 66 pour cent des contributions totales de l’USDA sont versées aux repas scolaires. À l’heure actuelle, McGovern Dole soutient le PAM avec une subvention de cinq millions de dollars américains de 28 millions de dollars, qui a débuté en 2016. Les deux dernières années de la subvention se concentrent sur le renforcement des capacités dans la dernière phase de remise du programme au gouvernement.

“Les repas scolaires permettent aux enfants de se concentrer sur leurs livres au lieu de leur estomac. Ils sont un investissement dans la prochaine génération, en aidant tous les enfants à avoir accès à l’éducation, à la santé et à la nutrition », a déclaré Beasley. «Nous sommes incroyablement fiers de notre partenariat avec le gouvernement du Kenya au cours des 30 dernières années. Ensemble, nous avons construit un programme national durable de repas scolaires qui sera entièrement détenu, financé et géré par le gouvernement d’ici 2019. ”

Le Directeur exécutif a parlé dans une école primaire dirigée par l’École d’éducation et de développement communautaire de Mathare, connue sous le nom de MCEDO, où il a servi le déjeuner à certains des 351 élèves de l’école.

 

Les repas scolaires protègent les enfants vulnérables de la faim et offrent une source régulière de nutriments essentiels au développement mental et physique des jeunes enfants. Ils encouragent les parents à envoyer leurs enfants – surtout les filles – à l’école et à les garder là-bas.

(Interview : Déborah Nguyen, Chargée de la communication au PAM; propos recueillis par Florence Westergard)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...