OMS: Les attaques sur les services, le personnel de santé continuent en 2016

Écouter /

infographie- OMS

L’OMS publie aujourd'hui des chiffres sur les attaques contre les personnels de santé en 2016. Les données montrent que les attaques contre les établissements de santé, les agents de santé et les ambulances continuent d' augmenter avec une vitesse alarmante. En 2016, on compte 302 attaques dans 20 pays. Ces attaques ont des répercussions directes sur la prestation des services de santé, privant les personnes de soins souvent urgents.

Ces données de l’OMS ont été collectées à partir de sources publiques et ont été classées selon le type d’attaque et le pays. Bien qu'il existe une sous estimation, c'est la seule consolidation existante des données mondiales sur les attaques individuelles contre les établissements de santé dans les contextes d’urgence. Ces nouvelles données font état de 302 attaques, 372 morts et 491 blessées dans 20 pays. Les établissements de santé sont les plus touchés avec 207 attaques puis les personnel de santé avec 52 attaques, les transports de santé (40) et enfin les patients (3). Selon Rudi Conninx de l’OMS ”C’est en Syrie de loin où il y a le plus d’attaques mais on a aussi des rapports d’attaques au Sud Soudan, au Congo (RDC) en Iraq et en Libye.”

Les attaques contre les agents de santé et les soins de santé est un manque de respect de la sainteté des soins de santé et du droit international humanitaire: les patients sont abattus dans leurs lits d’hôpitaux; Le personnel médical est menacé, intimidé ou attaqué; Les vaccinateurs sont abattus; Les hôpitaux sont bombardés.

De telles attaques ne mettent pas seulement en danger les fournisseurs de soins de santé; Ils privent également les personnes qui ont besoin de soins d’urgence si elles en ont le plus besoin. Et bien que les conséquences de ces attaques soient encore largement indésirables, elles sont présumées significatives – affectant négativement la prestation de soins de santé à court terme ainsi que la santé et le bien-être à plus long terme des populations touchées, les systèmes de santé, la main-d’œuvre de la santé , Et finalement les objectifs mondiaux de santé publique.

(Interview: Rudi Coninx, Chef par interim au programme d’opérations d’urgence de l’OMS; propos recuillis par Florence Westergard)

Classé sous L'info, Le Journal, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...