Nigéria : l'UNICEF se félicite de la libération de 80 jeunes filles de Chibok enlevées par Boko Haram

Écouter /

Après avoir été retenue en otage par Boko Haram, dans le nord-est du Nigéria, une jeune fille de Chibok raconte les conditions horribles qu'elle a connues (archives). Photo UNICEF Nigéria

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) s’est félicité dimanche de la libération de plus de 80 jeunes filles de Chibok, au Nigéria, qui avaient été enlevées il y a plus de trois ans par le groupe extrémiste Boko Haram.

“Cela fait chaud au coeur de savoir que ces jeunes filles retourneront dans leurs familles qui attendaient ce jour. Elles feront face à un long et difficile processus pour reconstruire leur vie après l’horreur et le traumatisme indescriptibles qu’elles ont subis aux mains de Boko Haram", a déclaré la Représentante par intérim de l’UNICEF au Nigéria, Pernille Ironside, dans un communiqué de presse.

L’UNICEF s’est dit prêt à aider les autorités nigérianes à fournir un soutien psychosocial complet et d’autres services spécialisés nécessaires. "Nous allons aider à réunir les jeunes filles avec leurs familles et veiller à ce qu’elles puissent poursuivre leurs études dans un environnement sûr", a dit Mme Ironside.

Elle a précisé que le personnel d’une clinique de santé soutenue par l’UNICEF apporte déjà son aide aux efforts immédiats pour identifier les jeunes filles et effectuer des examens médicaux avant leur transport ultérieur.

“L’UNICEF appelle Boko Haram à mettre fin à toutes les violations graves contre les enfants, en particulier l’enlèvement d’enfants et les abus sexuels et le mariage forcé de jeunes filles", a dit la Représentante de l’UNICEF.

L’agence onusienne s’est dite préoccupée du sort de milliers de femmes et d’enfants toujours retenus en captivité par Boko Haram et a réclamé des efforts accrus pour qu’ils puissent retrouver leurs familles.

(Extrait sonore : mise en perspective par Jérôme Longué)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...