L’UNICEF appelle les dirigeants du G7 à adopter un programme d’action pour protéger les enfants réfugiés et migrants

Écouter /

photo: UNICEF

Alors que les dirigeants du G7 se réunissent à Taormina en Sicile, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) les a exhortés à adopter son programme d’action en six points pour protéger les enfants réfugiés et migrants.

Au moins 200 enfants sont morts le long de la dangereuse route migratoire en Méditerranée centrale de l’Afrique du Nord vers l’Italie depuis le début de cette année, soit plus d’un enfant par jour, selon les dernières estimations de l’UNICEF.

Les chiffres pour 2017 montrent qu’un nombre croissant de réfugiés et de migrants, y compris des enfants, prennent la voie périlleuse de la Méditerranée centrale pour atteindre l’Europe, malgré les risques inhérents au voyage. Entre le 1er janvier et le 23 mai, plus de 45.000 réfugiés et migrants sont arrivés en Italie par voie maritime, soit une augmentation de 44% par rapport à la même période l’an dernier. Cela comprend environ 5.500 enfants non accompagnés et séparés, soit une augmentation de 22% par rapport à 2016.

« Davantage d’enfants bravent la voie de la Méditerranée centrale pour rejoindre l’Italie, ce qui signifie que davantage d’enfants risquent de mourir pour arriver là-bas », a déclaré Justin Forsyth, Directeur général adjoint de l’UNICEF. « Un record de 26.000 enfants non accompagnés et séparés sont arrivés en Italie l’année dernière, mais si les tendances actuelles se maintiennent, ce record sera battu en 2017. Ce n’est pas un record dont on peut être fier, mais un rappel de notre incapacité collective à assurer la sécurité des enfants réfugiés et migrants ».

Pour Christophe Boulierac, Porte-parole de l’UNICEF à Genève  «Tout le monde est choqué d'entendre tous les jours, d'entendre parler d'enfants qui meurent en mer ou d'enfants qui sont victimes de violations et d'abus, d'exploitations dans les centres de détention et il ne faut surtout pas s'habituer à cette situation qui est encore une fois complètement anormal. C'est un statu quo qui est dangereux pour les enfants».

 

Jeudi, à la veille du Sommet du G7, des enfants, des bénévoles, des garde-côtes italiens, des responsables italiens et de l’UNICEF ont participé à un sauvetage symbolique de bateaux en papier pour commémorer les milliers d’enfants qui ont risqué leur vie en traversant la Méditerranée et pour envoyer un message au G7 pour que des mesures soient prises pour protéger les enfants en déplacement.

Aussi à la veille  du G7, l’UNICEF a rencontré les Sherpas du G7, les exhortant à soutenir le leadership de l’Italie et à adopter l’Agenda d’action six points de l’UNICEF pour la protection des enfants réfugiés et migrants. L’agenda comprend:

1. Protéger les enfants réfugiés et migrants, en particulier les enfants non accompagnés, de l’exploitation et de la violence;

2. Mettre fin à la détention d’enfants cherchant un statut de réfugié ou migrant, en introduisant des alternatives pratiques;

3. Maintenir les familles ensemble comme la meilleure façon de protéger les enfants et de donner aux enfants un statut juridique;

4. Faire en sorte que tous les enfants réfugiés et migrants apprennent et qu’ils bénéficient d’un accès à la santé et à d’autres services de qualité;

5. Insister pour des mesures concernant les causes sous-jacentes des mouvements à grande échelle de réfugiés et de migrants;

 

6. Promouvoir des mesures visant à lutter contre la xénophobie, la discrimination et la marginalisation dans les pays de transit et de destination.

En outre, l’UNICEF a lancé une campagne incitant le public à se montrer solidaires avec les enfants réfugiés et migrants déracinés par la guerre, la violence et la pauvreté. Sa campagne « Child is a Child » a été soutenue jusqu’ici dans les médias sociaux par plus de 2 millions de personnes.

(Interview: Christophe Boulierac, Porte-parole de l’UNICEF; propos recueillis par Florence Westergard)

Classé sous Dossiers, L'info, Le Journal, MIGRATION.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...