La deuxième session thématique du Pacte mondial sur les migrations examine les causes profondes des migrations forcées

Écouter /

Louise Arbour. (Photo: ONU)

La deuxième session thématique pour l'adoption d'un Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières a démarré ce lundi au Siège de l'ONU à New York. Cette session de deux jours aborde notamment la lutte contre les facteurs moteurs des migrations, tels que les changements climatiques, les catastrophes naturelles et les crises d'origine humaine.

Louise Arbour, la Représentante spéciale du Secrétaire général pour les migrations internationales, était l’une des intervenantes. Dans un entretien accordé à ONU Info, la Représentante spéciale est revenue sur l'impact positif des migrations sur la prospérité de nombreux pays. “Le défi qui est devant nous aujourd'hui est de redresser un peu la conversation sur cette question de la mobilité touchant les réfugiés”, a-t-elle declaré. “Je pense que l'on a beaucoup de travail à faire, dans une certaine mesure, pour dire la vérité, changer une perception qui présentement est souvent très negative”.

(Interview : Louise Arbour, eprésentante spéciale du Secrétaire général pour les migrations internationals ; propos recueillis par Pascal Sim)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...