Kosovo : une situation stable mais un niveau de confiance érodé

Écouter /

Zahir Tanin, Représentant special du Secrétaire général au Kosovo et chef de la MINUK (Crédit photo : ONU/Eskinder Debebe)

Le Conseil de sécurité a examiné ce matin la situation au Kosovo. Les quinze ont entendu le Représentant spécial des Nations Unies et chef de la MINUK, la Mission des Nations Unies déployée dans la province.

Zahir Tanin a estimé qu'au cours des trois derniers mois la situation est restée stable. L'escalade des tensions a pu être évitée dans certains cas grâce à des interventions diplomatiques extérieures, mais le niveau de confiance nécessaire entre Pristina et Belgrade a encore été érodé par nombre de déclarations irresponsables et inflammatoires. Aussi, Zahir Tahin a exhorté le Conseil à user de son influence.

Le Représentant spécial a noté, par ailleurs, la décision d’appeler une élection parlementaire anticipée en juin, suite à l’effondrement de l’alliance gouvernementale fortuitement forgée en 2014.

Selon Zahir Tanin, l'amélioration de la situation au Kosovo et dans la région exige un leadership qui s'engage à transcender les divisions ethno-nationales plutôt qu'à les amplifier. Le Représentant spécial a indiquer que surmonter ces défis destructeurs représente l'esprit du projet européen auquel tous les acteurs régionaux aspirent.

« J’espère que les membres de ce Conseil pourront continuer à utiliser leur influence considérable pour encourager les institutions démocratiques à répondre aux besoins réels des personnes et à encourager les dirigeants de Belgrade et de Pristina à procéder à un dialogue clairvoyant dans leur propre intérêt et l'intérêt commun de leur peuple.»

Le Représentant spécial a précisé que la MINUK, la Mission des Nations Unies, continue de travailler pour soutenir ces objectifs, avec tous ses moyens, et grâce à un partenariat complet et en coopération avec les partenaires locaux et internationaux.

En conclusion, Zahir Tanin a souligné que l'autorité du Conseil de sécurité reste absolument indispensable pour assurer la responsabilité et reconnaître ceux qui comprennent le bien-être des populations comme véritable indicateur de leur succès politique.

(Extrait sonore : Zahir Tanin, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies au Kosovo, chef de la MINUK)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...