Journée mondiale de la liberté de la presse : être femme et journaliste dans les zones de conflit

Écouter /

(Image : UNESCO)

Cette semaine dans Escale, nous marquons la Journée mondiale de la liberté de la presse 2017, en mettant l'accent sur les femmes journalistes dans les zones de conflit.

Exercer le métier de journaliste ou de reporter en zone de conflit nécessite une détermination et un courage extraordinaires, d'autant plus que les journalistes eux-mêmes sont de plus en plus les cibles d'attaques. Être une femme journaliste ajoute des défis supplémentaires.

Le Groupe des amis de la protection des journalistes de l'ONU a organisé une table ronde au Siège de l'ONU à New York pour discuter de la question à l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse. L'occasion pour nous de recevoir dans nos studios deux des panelistes reporters francophones des zones de conflit, Tatiana Mossot et Marie Bourreau.

Elles partagent leurs expériences et reviennent sur l'apport particulier des femmes journalistes, les défis auxquels elles sont confrontées, et l'importance de s'informer et prendre connaissances du terrain.

 

 

Interview :
Tatianna Mossot, journaliste pour Voice of America, ancienne correspondante et présentatrice pour France24 en Afrique
Marie Bourreau , correspondante pour Le Monde et Radio France Internationale à l'ONU

 

Interview, production mixage : Cristina Silveiro
Collaboration : Laetitia Kouassi, Florence Westergard
Prise de son : Carlos Macias

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...