Fatou Bensouda : « la Cour pénale Internationale a un rôle important à jouer en Libye »

Écouter /

Fatou Bensouda, Procureure de la Cour pénale internationale (CPI) devant le Conseil de sécurité (archives). Photo ONU/Amanda Voisard

Le Conseil de sécurité s'est réuni lundi pour entendre la Procureure de la Cour pénale international (CPI) rendre compte de la situation en Libye et des progrès de son Bureau dans les affaires qu'il mène dans le pays.

Devant les quinze, Fatou Bensouda est revenue sur les affaires en cours –y compris le mandat d'arrêt concernant l'ancien chef de sécurité Al-Tuhamy Mohamed Khaled, rappelant l'irrecevabilité de l'Affaire al-Senussi et demandant au gouvernement d'entente national de faire tout en son pouvoir pour remettre Saif Al-Islam Qadhafi à la Cour.

La Procureure s'est inquiétée des informations selon lesquelles la Libye serait devenue un marché pour la traite des êtres humains soulignant que son Bureau examinait la possibilité d'ouvrir une enquête. Elle a aussi averti d'un risque de recrudescence des violences généralisées à travers la Libye.

Dans un entretien accordé à ONU Info, Fatou Bensouda a souligné le rôle de la CPI dans ce contexte. « La Cour pénale Internationale a un rôle important à jouer en Libye et maintenant, plus que jamais », a déclaré la Procureur. « Je suis convaincue que des mesures rapides et concrètes peuvent apporter des changements tangibles dans la vie des Libyens ».

(Extrait sonore : Fatou Bensouda, Procureure de la Cour pénale internationale ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...