Asie-Pacifique : l'ONU appelle à plus de gouvernance et une meilleure gestion fiscale face à l'insécurité et au protectionisme

Écouter /

Malgré des perspectives économiques largement positives pour 2017 en Asie-Pacifique, la Commission économique et sociale des Nations Unies (CESAP) a appelé lundi à une gouvernance efficace et à une meilleure gestion fiscale des économies de la région confrontées à une incertitude mondiale croissante et au protectionnisme commercial.

Selon le dernier rapport de la CESAP intitulé ‘Enquête économique et sociale pour l’Asie et le Pacifique’ les économies en développement de la région devraient respectivement croître de 5,0% et 5,1% en 2017 et 2018, contre 4,9% en 2016.

Cependant l’étude avertit qu'une augmentation plus prononcée que prévu du protectionnisme et de l’incertitude mondiale pourrait réduire la croissance moyenne de la région en 2017 de 1,2 point de pourcentage.

La croissance économique future devra compter davantage sur les gains de productivité, qui eux-mêmes nécessiteront des institutions efficaces et une meilleure gouvernance, dans les domaines public et privé.

Aussi la CESAP appelle à mettre en place des politiques fiscales proactives, pour relever les défis sociaux et environnementaux auxquels est confrontée la région Asie-Pacifique et « améliorer la qualité de cette croissance, l’expansion économique s’étant accompagnée d’une inégalité croissante des revenus avec une création inadéquate d’emplois décents dans la région qui est à la traine en matière de protection sociale.

 

 

(Mise en perspective: Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...