Union européenne : le HCR exhorte Bruxelles à suspendre le transfert de migrants vers la Hongrie

Écouter /

Chercheurs d'asile dans leur chambre au Centre de Debrecen, Hongrie. (Photo: HCR/Béla Szandelszky)

En vertu de l'accord européen dit de Dublin, il revient à l'Etat d'entrée dans l'UE la responsabilité de prendre en charge un migrant ou demandeur d'asile. Ainsi, un migrant qui dépose une demande d'asile en Allemagne après avoir déposé une première demande d'asile en Hongrie doit en principe être transféré vers la Hongrie. Mais le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a exhorté l'Union européenne à suspendre les transferts de demandeurs d'asile vers la Hongrie, où une loi prévoyant la mise en détention systématique des migrants est entrée en vigueur fin mars.

L'Agence des Nations Unies pour les réfugiés exhorte « les Etats à suspendre tout transfert de demandeurs d'asile vers la Hongrie. Une suspension jusqu'à ce que les autorités de Budapest mettent leurs pratiques et politiques en conformité avec le droit européen et international. Le HCR entend ainsi alerter sur les conséquences de l'application de cette Loi hongroise sur la détention systématique des migrants. Selon les services du Haut-Commissaire Filippo Grandi, la situation des demandeurs d'asile en Hongrie, qui leur préoccupait déjà profondément, « n'a fait qu'empirer ». Le HCR rappelle que depuis l'entrée en vigueur de la mesure le 28 mars dernier, les requérants d'asile sont détenus « à la frontière dans des containers entourés de hautes clôtures de barbelés pendant toute la durée de la procédure ». Selon l'agence onusienne, au 7 avril, 110 personnes, dont des enfants (dont 4 non accompagnés), y étaient détenus.

Par ailleurs, s'il reconnait les efforts récents de Budapest pour lutter contre la violence policière, le HCR s'est dit préoccupé de rapports faisant état de violences exercées contre les migrants, y compris par des agents de l'Etat. Une façon pour l'ONU d'insister sur l'urgence d'améliorer le sort des réfugiés en Hongrie.

(Mise en perspective : Alpha Diallo, Nations Unies, Genève)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...