UNICEF : 200.000 enfants ont besoin d’une aide d’urgence pour surmonter le traumatisme du conflit en Ukraine orientale

Écouter /

En février 2017, Sasha, six ans,( en pull rouge) participe avec d’autres èléves à une pratique en réponse à de possibles bombardements. © UNICEF/UN053119/Zmey

Plus de 200 000 enfants – soit un enfant sur quatre – dans les deux régions les plus durement touchées par le conflit en Ukraine orientale ont besoin de soutien psychosocial de toute urgence pour faire face au traumatisme dû à trois ans de violence.

Les 200.000 enfants dans un besoin critique se trouvent dans les régions de Donetsk et Louhansk, dans une périphérie de 15 kilomètres de chaque côté de la « ligne de contact » qui divise les zones gouvernementales et celles non contrôlées par le gouvernement et où les combats sont les plus intenses.

« Le monde a oublié cette crise invisible en Ukraine orientale, mais des centaines de milliers d’enfants paient un lourd tribut, qui pourrait durer toute une vie sans un soutien adéquat. Nous avons besoin de toute urgence de fonds pour atteindre ces enfants traumatisés », a déclaré la représentante de l’UNICEF en Ukraine, Giovanna Barberis.

Les enfants habitant dans les zones les plus proches de « la ligne de contact » vivent dans la peur continuelle et l’incertitude en raison notamment des bombardements sporadiques, des combats et des dangers imprévisibles des mines terrestres et autres munitions non explosées. Beaucoup risquent leur vie pour obtenir une éducation. Sept écoles ont été endommagées au cours de la plus récente escalade de la violence en février et mars dernier, et plus de 740 écoles – une sur cinq en Ukraine orientale – ont été endommagées ou détruites depuis le début du conflit en 2014.

Les parents, les enseignants, les directeurs d’école et les psychologues continuent de signaler des changements de comportement chez les enfants aussi jeunes que trois ans. Les symptômes comprennent de l’anxiété sévère, de l'énurésie, des cauchemars, un comportement agressif et de retrait vis-à-vis de leur familles et de leurs communautés.

La majorité de ces 200.000 enfants qui ont besoin d’un soutien psychosocial durable en Ukraine orientale ne reçoivent pas de soins adéquats. Les services sont surchargés et sous-financés. Les travailleurs sociaux, les psychologues et les enseignants spécialement formés travaillent autour de l’horloge. Cependant, alors que le conflit se prolonge, des investissements supplémentaires sont nécessaires pour répondre aux besoins de ces enfants.

L’UNICEF lance un appel de 31,2 millions de dollars pour soutenir les enfants et les familles touchées par le conflit en Ukraine orientale. Cela comprend 5,5 millions de dollars pour les services de protection de l’enfance et le soutien psychosocial. Jusqu’à présent, l’UNICEF a reçu moins d’un tiers de ses besoins de financement et à la protection de l’enfance reste sous-financée.

« Les enfants ne devraient pas avoir à vivre avec les cicatrices émotionnelles d’un conflit qu’ils n’ont pas créé. Un soutien supplémentaire est nécessaire maintenant pour que les jeunes à Donetsk et Louhansk puissent devenir des adultes en bonne santé et reconstruire leurs communautés », a déclaré Giovanna Barberis. « Les enfants et leurs familles ont besoin de toute urgence de la paix. Nous appelons toutes les parties au conflit à nouveau à la trêve signé à Minsk pour mettre fin à cette violence insensée ».

L’année dernière, l’UNICEF a fourni à environ 200 000 enfants un soutien psychosocial à travers les centres de protection communautaire, les équipes mobiles, les enseignants et les psychologues scolaires, mais le besoin de soins à long terme est plus rapide que les ressources disponibles.

(Extrait sonsore: Giovanna Barberis, Représentante de l’UNICEF en Ukraine)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...