Syrie : les besoins essentiels des populations restent inchangés

Écouter /

Stephen O’Brien, Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires, intervient devant les quinze le 27 avril 2017. Photo: ONU/Eskinder Debebe

Le Conseil de sécurité a examiné ce matin la situation en Syrie. Les quinze ont d'abord entendu Stephen O'Brien, le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires, qui après avoir énuméré les récentes graves violations du droit humanitaire, a confirmé la détérioration significative de la situation sur le terrain. Après avoir exhorté le Conseil de sécurité à un engagement actif, le patron du Bureau de la Coordination des affaires humanitaires de l'ONU (l'OCHA) a souligné que les besoins essentiels des populations syriennes restent largement inchangés.

Selon Stephen O'Brien, il importe d'abord de parvenir à une consolidation du cessez-le-feu national, et en particulier une pause dans les combats à l'est de (la) Ghouta pour permettre la livraison de l’aide. Il faut aussi que toutes les parties au conflit garantissent la protection des civils et des infrastructures civiles. De même, toutes les parties en Syrie doivent lever les obstacles arbitraires et bureaucratiques.

Le patron de l'OCHA a, par ailleurs, jugé impératif qu’aucun pays ou groupe n’empêche les gens de se mettre en sécurité et que les organisations humanitaires accèdent aux personnes dans le besoin partout où elles se trouvent en Syrie. Stephen O'Brien a fait valoir aussi qu'un changement important dans l’accès aux lieux assiégés et difficiles à atteindre est nécessaire pour assurer la mise en œuvre complète des plans de convoi interagences des Nations Unies et pour assurer la livraison sur la base des évaluations des besoins humanitaires.

De même, pour le Secrétaire général adjoint, il faut aussi mettre fin à la suppression de la fourniture des produits médicaux hors des convois; de même, un accès immédiat, sans entrave et durable à tous les besoins dans toute la Syrie est nécessaire. En particulier, il doit y avoir une levée immédiate de tous les sièges; enfin, il importe de trouver une solution politique au conflit, conformément à la résolution 2254 et au communiqué de Genève.

(Extrait sonore : Stephen O'Brien, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires des Nations Unies)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...