Soudan du Sud : seul un effort politique viendra à bout du conflit.

Écouter /

David Shearer, Représentant spécial des Nations Unies au Soudan du Sud ((Crédit photo : ONU: Rick Bajornas)

Le Conseil de sécurité a examiné ce matin la situation au Soudan du Sud. Les quinze ont entendu le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies au Soudan du Sud, David Shearer. Ce dernier a déclaré que depuis le mois de juillet dernier, la situation sécuritaire, économique et humanitaire s’est fortement aggravée. Il a également déploré le fait que le conflit se soit intensifié. Face à cette escalade, la Mission des Nations Unies (MINUSS) a augmenté ses activités de protection et ses patrouilles dans les zones les plus touchées par le conflit a fait valoir David Shearer, tout en avertissant que seul un effort politique viendra à bout du conflit.

Le Représentant spécial a estimé que malgré les tentatives des parties pour obtenir la victoire par des moyens militaires, une solution politique est la seule voie à suivre pour le Soudan du Sud.

«Les offensives militaires fracturent des groupes et intensifient les divisions ethniques à un tel degré qu'elles entraveront la réconciliation. Malheureusement, aucun parti n’a manifesté un intérêt à relancer l’Accord de paix, » a déclaré le Représentant spécial.

David Shearer a indiqué que l’annonce par le président Kiir d’un dialogue national a été saluée, mais que le scepticisme demeure. C'est pourquoi, une convocation indépendante est essentielle, tout comme la nécessité d’intégrer toutes les circonscriptions, y compris celles de l’extérieur du pays.

Le Représentant spécial a fait valoir que, contrairement à l’année dernière, où le conflit était analysé sur une base bipolaire, aujourd’hui, l’opposition a éclaté. «Nos efforts de consolidation de la paix, par nécessité, devront être mieux répartis que par le passé. Pour créer une volonté politique, les parties doivent parler d’une seule voix; l’Union africaine, le Conseil de sécurité et l’IGAD doivent agir de façon unie dans leurs relations avec les parties ».

David Shearer a conclu en indiquant que si le processus politique au Soudan du Sud n’est pas mort, il nécessite une réanimation significative.

(Extrait sonore : David Shearer, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies au Soudan du Sud)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...