Soudan du Sud : l'ONU troublée par l'escalade des violences

Écouter /

 

Les civils paient le lourd tribu du conflit au Soudan du Sud. (Photo: OCHA/Gemma Connell)

Le Secrétaire général s'est dit être troublé par l’escalade des violences et les souffrances subséquentes des civils au Soudan du Sud suite à l’offensive gouvernementale récente.

Dans une déclaration publiée vendredi soir, António Guterres a demandé au gouvernement et aux autres parties belligérantes de cesser les hostilités instamment, de protéger leurs civils et de coopérer avec les Nations Unies et d’autres acteurs humanitaires afin d’assurer un accès sûr à tous les civils en danger imminent le long de la rive occidentale du Nil.

Selon la déclaration la recrudescence des combats représente un "mépris insensé et flagrant" des promesses faites lors du Sommet de l’IGAD (Autorité intergouvernementale pour le développement) le 25 mars 2017 pour mettre en œuvre un cessez-le-feu et faciliter l’accès humanitaire.

Le chef de l'ONU a affirmé qu'il n’y a pas de solution militaire à la crise au Soudan du Sud. Aussi il a souhaité que les partenaires régionaux et internationaux se joignent à l'ONU pour encourager les parties à revenir de manière urgente à la table des négociations.  L’ONU s’engage à travailler avec l’Union africaine et l’IGAD pour garantir un règlement pacifique du conflit.

 

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...