Soudan du Sud : l'ONU appelle les belligérants à mettre fin aux souffrances des civils

Écouter /

Une patrouille de l'ONU dans l'Etat du Nil Supérieur, au Soudan du Sud. (archives). Photo MINUSS

Alors que les combats s’intensifient dans le nord-est de la région sud-soudanaise du Nil Supérieur, le Représentant spécial et Chef de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS), David Shearer, a exhorté jeudi les parties au conflit à mettre fin aux souffrances de la population civile.

Dans un communiqué de presse, M. Shearer a appelé les belligérants sud-soudanais « à assumer la responsabilité pour les vies qu’ils ont détruites et à faire respecter la protection des civils ».

Selon la MINUSS, jusqu’à 25.000 personnes auraient fui leurs foyers sur la rive ouest du Nil au cours des derniers jours suite à une recrudescence des combats. Les informations reçues par la Mission onusienne font état de milliers de personnes ayant fui vers la ville d’Aburoc, à 30 kilomètres au nord de Kodok, où la population est désormais estimée à 50.000 personnes.

Certaines personnes tentent actuellement de traverser la frontière vers le Soudan après la prise de contrôle de Kodok par les forces gouvernementales mercredi. Le Soudan accueille actuellement près de 400.000 réfugiés sud-soudanais depuis le début du conflit en décembre 2013.

« Je suis extrêmement préoccupé par le sort des quelques 50.000 personnes déplacées qui seraient actuellement présentes à Aburoc », a déclaré M. Shearer. « Je demande aux forces gouvernementales de l’APLS de faire preuve de retenue, d’éviter la mort de civils innocents et de protéger tous les citoyens sud-soudanais ».

Le Représentant spécial a également invité les combattants de l’opposition qui se cachent dans la ville à se séparer, de sorte que la population civile ne devienne pas une cible.

Lundi, des travailleurs humanitaires ont été évacués de Kodok vers Aburoc suite aux recommandations des forces sud-soudanaises présentes sur le terrain. Dans la nuit de mercredi à jeudi, ces travailleurs humanitaires ont poursuivi leur évacuation vers d’autres lieux.

La MINUSS cherche à entrer à Aburoc le plus rapidement possible afin d’évaluer la situation sécuritaire. Cependant, la Mission s’est vue refusée jeudi le lancement d’une patrouille aérienne au-dessus de la ville par les forces gouvernementales de l’APLS.

Ouverture d’un troisième corridor humanitaire depuis le Soudan

De son côté, la Coordonnatrice résidente et humanitaire des Nations Unies au Soudan, Marta Ruedas, s’est félicitée jeudi de la décision du gouvernement soudanais d’ouvrir un troisième couloir humanitaire pour l’acheminement de l’aide vers le Soudan du Sud.

Cette route supplémentaire au départ d’El Obeid, au centre du Soudan vers Aweil, une ville de l’Etat de Bahr el Ghazal, au Soudan du Sud, permettra au Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) de fournir 7.000 tonnes supplémentaires de sorgho pour atteindre 540.000 personnes qui ont besoin d’aide alimentaire dans la région. Le premier convoi partira la semaine prochaine.

« Ce nouveau corridor routier, ouvert par le gouvernement soudanais, pour le peuple du Soudan du Sud, aidera à soulager les milliers de Sud-Soudanais qui sont affectés par la famine. Des millions de personnes ont besoin de nourriture et d’autres aides au Soudan du Sud, en particulier les plus vulnérables – et l’acheminement à travers le Soudan est souvent la manière la plus rapide et la plus efficiente », a déclaré Mme Ruedas dans un communiqué.

Plus de 70.000 tonnes de produits alimentaires ont déjà été livrées cette année au Soudan du Sud depuis le Soudan. Ces couloirs humanitaires permettent non seulement la livraison en temps voulu de l’aide alimentaire, mais contribuent aussi à réduire la dépendance aux opérations aériennes, six à sept fois plus coûteuses que le transport par voie fluviale et routière.

Selon, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), au moins 7,5 millions de personnes au Soudan du Sud – près des deux tiers de la population – ont besoin d’aide humanitaire.

(Extrait sonore : Mise en perspective par Laetitia Kouassi)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...