Somalie : l'UNICEF et ses partenaires vaccinent des milliers d'enfants contre la rougeole

Écouter /

Un enfant est vacciné contre la rougeole lors du lancement d'une campagne de vaccination au camp de Beerta Muuri à Baidoa, en Somalie. Photo UNICEF/Yasin Mohamed Hersi

Près de 30.000 jeunes enfants somaliens, dont beaucoup sont déplacés en raison d’une grave sécheresse, sont vaccinés contre la rougeole cette semaine dans le cadre d’une campagne d’urgence à Baidoa, en Somalie.

Beaucoup d’enfants n’ont jamais été vaccinés avant. Ils viennent de régions éloignées où les agents de santé ne peuvent souvent pas se rendre à cause du conflit, a précisé l’UNICEF dans un communiqué de presse.

Depuis le début de l’année, près de 5.700 cas suspects de rougeole ont été signalés dans tout le pays, plus que le nombre total en 2016. La rougeole, une infection respiratoire virale qui se propage par l’air et le contact avec du mucus et de la salive infectés, se propage dans les camps de déplacés insalubres qui ont proliféré à Baidoa et aux alentours. Plus de 100.000 personnes sont venues à Baidoa à la recherche d’assistance, dont au moins 70.000 rien qu’en mars.

« Parmi les maladies évitables grâce à la vaccination, aucune n’est plus mortelle que la rougeole», a déclaré Steven Lauwerier, Représentant de l’UNICEF en Somalie. « Et nous savons très bien depuis la famine en 2011 que la rougeole combinée à la malnutrition et au déplacement est particulièrement mortelle pour les enfants ».

La famine menace de nouveau en Somalie. Plus de la moitié de la population souffre d’une insécurité alimentaire. Des maladies infectieuses et transmissibles par l’eau comme le choléra et la rougeole se propagent, et près d’un million d’enfants sont, ou seront, sévèrement malnutris cette année.

« La seule façon de prévenir la maladie et la mort à cause de la rougeole est de s’assurer que tous les enfants soient vaccinés. Un enfant souffrant de malnutrition aiguë sévère est neuf fois plus susceptible de mourir d’une maladie comme la rougeole qu’un enfant en bonne santé. Nous n’avons pas de temps de perdre », a déclaré M. Lauwerier.

La campagne de Baidoa s’inscrit dans le cadre d’un effort visant à vacciner environ 110.000 enfants déplacés de moins de 5 ans dans le centre-sud de la Somalie et 250.000 enfants au Somaliland contre cette maladie d’ici la fin du mois de mai. Conduite en partenariat avec le ministère somalien de la santé, l’OMS et plusieurs organisations non gouvernementales, elle comprend également l’administration d’un supplément de vitamine A pour stimuler l’immunité ainsi que des comprimés antiparasitaires.

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...