MALI: Les humanitaires inquiets des conséquences de l'interdiction de circuler à moto à Mopti et Ségou

Écouter /

UN Photo/Marco Dormino

L'interdiction de circuler à moto dans les villages de Mopti et Ségou inquiète les organisations humanitaires. La mesure vise à priver les groupes terroristes d'un moyen de transport très pratique pour se fondre facilement dans la nature. Mais Médecins Sans Frontières (MSF) et Terre des hommes estiment que cette interdiction complique aussi le transfert des malades vers les structures de santé.

Cette mesure, décidée dans le cadre des politiques visant à améliorer la sécurité dans cette région, a pour effet de réduire les possibilités de transfert  des patients nécessitant une hospitalisation, et entrave fortement les stratégies avancées de vaccination et d'accès aux soins dans les communautés.

Les humanitaires constatent une diminution significative de l'affluence des patients vers les centres de santé communautaire. Cela se traduit par l'aggravation de l'état de santé des patients, avec un risque spécifique pour les femmes enceintes et les enfants. Dans le district sanitaire de Macina, par exemple,  où des mesures d'interdiction totale de circuler ont été prises, les aides soignants font état de graves difficultés dans le transfert des patients. Ceci se traduit par une baisse significative des admissions d'enfants malnutris au centre de santé de référence, a expliqué  Annabel Debakre, Chef de délégation de l’organisation Terre des hommes au Mali.

Cette interdiction de circuler à moto entrave les activités préventives et curatives dans les villages et les hameaux reculés. Au-delà de 5 km des centres de santé, la politique nationale de santé prévoit la mise en place de stratégies avancées, notamment en matière de vaccination, de suivi de la femme enceinte et allaitante, et de dépistage de la malnutrition, entre autres. Ces activités sont essentiellement menées à moto par le personnel des centres de santé .

(Interview: Annabel Debakre, Chef de délégation de l’organisation Terre des hommes au Mali; propos recuillis par Seydou Traoré, de Mikado-FM).

Classé sous L'info, Le Journal.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...