Libye : Martin Kobler prône un retour au politique

Écouter /

Martin Kobler, Représentant spécial du Secrétaire général et chef de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye informant le Conseil de sécurité (Crédit photo: Rick Bajornas)

Le Conseil de sécurité a examiné ce matin la situation en Libye. Les quinze ont entendu l'exposé du Représentant spécial des Nations Unies pour la Libye. Martin Kobler a mis l'accent sur la nécessité de renforcer la stabilité difficilement acquise et relancer le processus politique sur la base des mesures adoptées le 17 décembre 2015, lors de la signature de l'Accord politique à Skhirat. Le Représentant spécial a également doublé son appel d'une exhortation pour que les Nations Unies et la communauté internationale jouent un rôle accru.

Pour Martin Kobler, les nombreux défis que connait la Libye exigent un retour du politique, aux questions de fond et à l'esprit de l'Accord politique signé à Skhirat fin 2015. Partant, il importe d'agir, de s'engager, de renforcer les partenariats et de fournir les remèdes adéquats.

Le Représentant spécial a suggéré sept mesures à prendre pour conforter la paix. Il a tout d'abord estimé que tout règlement négocié doit s'appuyer sur l'Accord politique libyen. Il a également souligné la nécessité que tous les acteurs sécuritaires s'abstiennent de toute action susceptible d'entraîner une escalade.

De plus, Martin Kobler a jugé important de renforcer et d'unifier l'appareil sécuritaire. De même, il faut selon lui stabiliser la situation économique et financière.

Le Représentant spécial a aussi jugé nécessaire de voir la réconciliation nationale réalisée à tous les niveaux. En outre, il a estimé indispensable d'améliorer au niveau local les services publics, la sécurité et la gouvernance.

 

Par ailleurs, Martin Kobler à engager la communauté internationale à dépasser le simple confinement, à aller au-delà de la lutte contre le terrorisme et les migrations.

En conclusion, le Représentant spécial a jugé qu'il est temps que l'ONU reprenne le leadership et profite de son rôle unique en Libye en s'appuyant sur le soutien unifié du Conseil de sécurité et de la communauté internationale.

(Mise en perspective par Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...