Les partenariats à la clef pour la réalisation du Programme de développement durable à l’horizon 2030

Écouter /

Mary Robinson, Présidente de la Mary Robinson Foundation-Climate Justice(Photo:ONU)

A l’occasion d’un forum du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC) consacré aux partenariats, plusieurs hauts responsables de l’ONU ont plaidé pour des efforts conjoints afin de réaliser le Programme de développement durable à l’horizon 2030.

« La lutte pour un monde sans pauvreté, sans faim, ni maladie, pour une vie meilleure (…) et pour une planète plus saine, ne peut être gagnée que si nous unissons nos forces », a déclaré le Président de l’ECOSOC, Frederick Musiiwa Makamure Shava, lors de ce forum intitulé « Partenariats pour promouvoir des opportunités, une prospérité accrue et un développement durable pour tous ».

« Ce n’est qu’en travaillant ensemble que nous pourrons affronter les défis complexes en matière de développement qui transcendent souvent les frontières à la fois en matière d’impacts et de solutions », a-t-il ajouté.

« Nous avons une occasion unique d’obtenir la paix, la prospérité et la dignité pour tous sur une planète saine. Nous ne pouvons pas nous permettre d’échouer », a déclaré pour sa part la Vice-Secrétaire générale des Nations Unies, Amina J. Mohammed, dans un message vidéo.

« La tâche est difficile, mais rien n’est impossible lorsque nous travaillons ensemble dans le cadre de partenariats », a-t-elle ajouté.

Le Président de l’Assemblée générale des Nations Unies, Peter Thomson, a également plaidé pour des partenariats « collaboratifs et multipartites » pour mettre en œuvre le Programme de développement durable à l’horizon 2030.

« Des partenariats stratégiques et innovants sont essentiels pour mener une action intelligente, innovante et intégrée pour atteindre les 17 objectifs de développement durable (ODD). Sans eux, nous n’y arriverons pas », a-t-il ajouté. Il a pris pour exemple les 2,6 milliards de personnes vivant sans accès permanent à l’électricité. Selon lui, l’accès universel à l’électricité ne pourra être atteint qu’à travers des partenariats permettant de trouver des solutions.

« Les partenariats sont essentiels pour mobiliser les investissements annuels estimés entre 5.000 et 7.000 milliards de dollars pour réaliser les ODD », a-t-il ajouté. Selon lui, ces partenariats seront aussi indispensables pour l’utilisation de la technologie permettant de résoudre les défis de la mise en œuvre de ces objectifs, notamment en adaptant les innovations aux conditions locales afin de stimuler la croissance économique verte et de construire une infrastructure résiliente.

Ces partenariats seront aussi cruciaux pour « élargir les opportunités économiques des femmes et des filles, et pour la jeunesse en général », a encore dit M. Thomson.

Mary Robinson, Présidente de la Mary Robinson Foundation-Climate Justice, a estimé de son côté qu’il était nécessaire d’avoir « vision unificatrice qui puisse rassembler la communauté internationale face au plus grand défi collectif de notre monde – surmonter la menace existentielle du changement climatique tout en permettant un développement durable pour tous ».

« Mais nous vivons des périodes troublées, où la confiance entre les nations est érodée, fragilisant notre capacité à répondre à ces défis globaux complexes et interconnectés », a-t-elle estimé.

Selon elle, l’ECOSOC, en tant que plate-forme centrale des Nations Unies pour la réflexion, le débat et la réflexion novatrice sur le développement durable, a « un rôle essentiel à jouer dans la poursuite d’une nouvelle vision du partenariat et de la coopération internationale basée sur un sentiment commun d’interdépendance mutuelle ».

 

(Extrait sonore:Mary Robinson, Présidente de la Mary Robinson Foundation-Climate Justice)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...