Les besoins humanitaires n’ont jamais été aussi importants en Syrie, affirme le chef de l’ONU

Écouter /

Le Secrétaire général António Guterres à la Conférence de Bruxelles sur la Syrie. Photo ONU/Christophe Verhellen

S’exprimant lors d’une Conférence internationale sur la Syrie à Bruxelles, en Belgique, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a demandé mercredi à la communauté internationale d’accroître son assistance aux victimes du conflit dans ce pays, ainsi qu’aux pays voisins qui accueillent des millions de réfugiés.

« La nécessité d’une assistance humanitaire et de la protection des civils syriens n’a jamais été aussi grande », a déclaré M. Guterres à cette ‘Conférence sur le soutien à l’avenir de la Syrie et de la région’.

« Les agences de l’ONU et nos partenaires sont déterminés à atteindre toutes les personnes dans le besoin, par tous les moyens possibles », a-t-il ajouté.

La conférence de deux jours a commencé mardi avec des sessions thématiques sur les besoins humanitaires et les défis à l’intérieur de la Syrie et sur les moyens de renforcer la résilience des réfugiés et des communautés d’accueil dans les pays voisins.

Elle devait évaluer également l’état d’avancement de la mise en œuvre des engagements pris lors d’une conférence à Londres l’année dernière et élaborer une assistance supplémentaire aux Syriens à l’intérieur du pays et dans les pays voisins, ainsi qu’aux communautés hôtes respectives.

Dans sa septième année, le conflit en Syrie reste le plus grand défi humanitaire au monde : 13,5 millions d’hommes, de femmes et d’enfants en Syrie ont besoin d’une assistance urgente. Il y a maintenant plus de 5 millions de réfugiés syriens vivant en Egypte, en Iraq, en Jordanie, au Liban et en Turquie, et beaucoup d’autres ont fait le dangereux voyage en Europe et plus loin.

(Extrait sonore : António Guterres, Secrétaire général des Nations Unies)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...