Iraq : plus de la moitié de la population menacée d’insécurité alimentaire, selon le PAM

Écouter /

Des enfants dans un camp de déplacés près de Falloujah, en Iraq (archives). (Photo: PAM/Mohammed Al Bahbahani)

Plus de la moitié des familles iraquiennes sont menacées par l’insécurité alimentaire et ne peuvent plus absorber de nouveaux chocs tels que les conflits ou l’augmentation des prix des denrées alimentaires de base, selon un rapport conjoint du Programme alimentaire mondial (PAM) et du gouvernement iraquien publié lundi.

« Cette analyse exhaustive de la vulnérabilité alimentaire devrait guider le travail du gouvernement, des décideurs et des organisations humanitaires à travers le pays pour améliorer la sécurité alimentaire et l’état nutritionnel de chaque Iraquien afin que personne ne soit laissé de côté », a déclaré la Représentante du PAM en Iraq, Sally Haydock, dans un communiqué de presse.

L’étude, qui a été menée avant la récente offensive à Mossoul et qui ne tient pas compte de la situation en termes de sécurité alimentaire chez les personnes fuyant ces zones de conflit, révèle que 2,5% des Iraquiens sont en situation d’insécurité alimentaire et ont besoin d’une assistance. Près de 75% des enfants de moins de 15 ans travaillent pour aider leurs familles à mettre des aliments sur la table plutôt que d’aller à l’école.

La collecte des données a été menée en partenariat avec le gouvernement de l’Iraq et s’est achevée en 2016. Plus de 20.000 familles iraquiennes ont été interrogées dans les zones urbaines et rurales, y compris les personnes déplacées à l’intérieur du pays.

L’analyse indique que 53% des résidents et 66% des personnes déplacées sont vulnérables à l’insécurité alimentaire. La prévalence de l’insécurité alimentaire est deux fois plus élevée chez les personnes déplacées que chez celles qui vivent chez elles. La plus forte concentration de familles en situation d’insécurité alimentaire a été trouvée dans la partie sud du pays, en particulier dans le nord de Muthanna et dans des parties de Salah al-Din.

Les recommandations de l’étude, axées sur l’amélioration de la sensibilisation à la nutrition, l’accès à l’éducation, en particulier pour les filles, les filets de sécurité sociale et les moyens de subsistance dans les zones rurales, seront utilisées par le PAM et le gouvernement iraquien pour atteindre l’Objectif de développement durable visant à éliminer la faim et servira de base à la planification stratégique en matière de développement sur cinq à dix ans, a précisé le PAM.

Depuis juin 2014, plus de trois millions d’Iraquiens ont été déplacés par les affrontements. En coordination avec le gouvernement, le PAM fournit une aide alimentaire mensuelle à 1,5 million des personnes déplacées dans les 18 gouvernorats grâce à un programme d’aide en espèces et de rations familiales mensuelles.

Le PAM a besoin de toute urgence de 113 millions de dollars pour fournir cette assistance jusqu’à la fin du mois de septembre 2017.

 

(Extrait sonore : Dina El-Kassaby, porte-parole du Pam au Moyen Orient; propos recueillis par Daniel Johnson)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...