Green Wave: sensibiliser au-delà des mers et des océans

Écouter /

Yann Toma, (à gauche) Professeur des universités en arts plastiques et sciences de l’art et Antoine Mandel, Maître de conférences en mathématiques. Photo: Yann Toma/Greemwave

Escale s'intéresse cette semaine à la Conférence des Nations Unies sur les océans qui aura lieu à New York, du 5 au 9 juin 2017, en vue soutenir la mise en œuvre de l’objectif de développement durable 14 qui vise à conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable.

Dans la perspective de cette conférence et dans le cadre notamment de la Journée mondiale de l’océan célébrée le 8 juin, le projet Green wave a été lancé. Le projet est mené par Yann Toma, Artiste-Observateur en Résidence permanente à l’ONU depuis 2007, Professeur des universités en arts plastiques et sciences de l’art et Antoine Mandel, Maître de conférences en mathématiques, tous deux enseignants à Paris I Panthéon-Sorbonne et Dave Schroeder qui enseigne le jazz à l'Université NYU, à New York.

Pour mieux comprendre l'ambition et la portée du projet, Escale a donné la parole à Yann Toma et à Antoine Mandel.

Décrivant le projet, Yan Toma souligne que « Green Wave a pour ambition, avec de simples harmonicas, de mobiliser toutes les personnalités présentes à New York le 8 juin pour célébrer la Journée mondiale des océans et les amener à entrer en résonance harmonique avec les animaux marins. Ainsi, tout le monde sera groupé au Siège de l'ONU, devant l'East River, et pendant une dizaine de minutes, mettra un lien symbolique en mouvement, collectivement, vers les animaux marins, notamment les baleines. »

Parmi les récents travaux et œuvres artistiques de Yann Toma, on peut citer l'exposition participative personnelle au Grand Palais Dynamo-Fukushima en 2011 qui a réuni en 22 heures plus de 24 000 personnes en résonance avec les populations touchées par la catastrophe de Fukushima; son oeuvre monumentale « La grande veilleuse » qui en 2014 a incarné de manière pérenne la réunion des nations européennes. Figure également l'oeuvre «Human Energy», qui, en décembre 2015, a mobilisé des millions de personnes grâce à la Tour Eiffel, en vue de stimuler la semaine des négociations pendant le sommet de Paris de la COP21, la Conférence des parties à la Convention des Nations Unies sur le changement climatique.

Interviews :

• Yann Toma, Porteur du projet Green Wave, Artiste-Observateur en Résidence permanente à l’ONU, Professeur en arts plastiques et sciences de l’art, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

• Antoine Mandel, Porteur du projet Green Wave,  Maître de conférences en mathématiques, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

_ Interviews, production et présentation : Jérôme Longué

_ Ingénieur du son : Anthony Policicchio

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...