Édition spéciale/Haïti : le moment est venu de modifier l'appui de l'ONU au pays

Écouter /

Sandra Honoré, la Représentante spéciale des Nations Unies pour Haïti. (ONU : Photo/A.Mendes de Leon)

En raison du jour férié à l'ONU ce vendredi, nous vous présentons cette édition spéciale du Journal radio d'ONU-Info, consacrée à l'évolution de l'appui qu'apportent les Nations Unies à Haïti.

Jeudi, le Conseil de sécurité a décidé de proroger le mandat de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) pour une ultime période de six mois, jusqu'au 15 octobre 2017.

La MINUSTAH laissera alors place à une mission plus réduite, la Mission des Nations Unies pour l'appui à la Justice en Haïti (MINUJUSTH), qui aura pour mandat d’aider le gouvernement haïtien à renforcer les institutions de l’état de droit; d’appuyer et de développer la Police nationale d’Haïti (PNH); et de suivre la situation en matière de droits humains.

La Représentante spéciale des Nations Unies pour Haïti, Sandra Honoré, avait affirmé mardi que le moment est venu de modifier l'appui qu'apporte l'ONU à ce pays.

Selon Sandra Honoré, les objectifs de la MINUSTAH ont été remplis à plusieurs niveaux, à l'instar de la professionnalisation de la Police nationale haïtienne, qui compte aujourd'hui 14.000 effectifs et devrait en compter 15.000 d'ici le départ de la Mission.

« Nous avons vu une police nationale d'Haïti déterminée à accomplir ses tâches et une police nationale d'Haïti, par exemple, qui arrive à gérer tout ce qu'il y a comme difficultés et problèmes d'ordre public sans appui opérationnel de la part des Nations Unies » a affirmé la cheffe de la MINUSTAH, ajoutant que « ceci est un indicateur que le pays est prêt pour franchir ce pas, s'adapter à la modification de la contribution des Nations Unies ».

Un autre dossier important sur lequel Haïti a fait des progrès importants, est la situation politique et électorale.

« Le pays a aujourd'hui un parlement, la 50ème législature qui fonctionne normalement…[et] un Président de la République, son Excellence Jouvenel Moise » a expliqué Sandra Honoré.

Aussi la Représentante spéciale a affirmé que la classe politique fonctionne et a accepté les résultats électoraux, alors que la société civile souhaite que le développement socio-économique avance dans l'intérêt du peuple haïtien et dans l'intérêt des jeunes surtout.

Sandra Honoré affirme que le système des Nations Unies sera présent aux côtés des Haïtiens, du gouvernement d'Haïti et du peuple haïtien, pour contribuer à la création d'un cadre qui va mener au développement socio-économique tant désiré par le peuple haïtien.

(Interview: Sandra Honoré, Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations pour Haïti; propos recueillis par Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...