Corée du Nord : le Conseil de sécurité exige la fin immédiate des tirs de missiles et de tout autre essai nucléaire

Écouter /

Le Conseil de sécurité de l'ONU. (archives) Photo ONU/Manuel Elias

Les membres du Conseil de sécurité ont fermement condamné jeudi le lancement d’un missile balistique effectué samedi par la République populaire démocratique de Corée (RPDC).

Dans une déclaration de presse, les membres du Conseil ont fait part de leur vive préoccupation concernant le « comportement hautement déstabilisant » de la Corée du Nord. Ils ont rappelé que le gouvernement nord-coréen a défié de manière « flagrante et provocatrice » le Conseil de sécurité en procédant à ce tir de missile, violant ainsi ses obligations internationales en vertu des nombreuses résolutions adoptées depuis 2006.

Les 15 membres du Conseil de sécurité ont exigé que la RPDC mette immédiatement fin à toute nouvelle action violant les résolutions pertinentes du Conseil et respecte pleinement ses obligations en vertu de ces résolutions. Ils ont convenu que le Conseil de sécurité continuerait de suivre de près la situation et de prendre d’autres mesures importantes, y compris des sanctions, conformément à la détermination précédemment exprimée par le Conseil.

Une menace pour la paix et la stabilité en Asie du Nord-Est

Les membres du Conseil ont souligné que les activités illicites de missiles balistiques de la RPDC contribuent au développement de systèmes de lancement d’armes nucléaires et augmentent considérablement les tensions dans la région et au-delà. Ils ont en outre regretté que la Corée du Nord détourne des ressources pour la poursuite de missiles balistiques et d’armes nucléaires alors que ses citoyens ont de grands besoins non satisfaits.

Les 15 ont souligné l’importance vitale pour le gouvernement nord-coréen de faire preuve immédiatement d’un engagement sincère envers la dénucléarisation ainsi que l’importance de travailler à réduire les tensions dans la péninsule coréenne et au-delà.

À cette fin, le Conseil de sécurité a exigé que la Corée du Nord ne procède à aucun autre essai nucléaire. Les membres du Conseil ont exhorté tous les États membres à accélérer considérablement leurs efforts pour appliquer pleinement les mesures imposées à la RPDC par le Conseil de sécurité, en particulier les mesures globales contenues dans les résolutions 2321 (2016) et 2270 (2016).

Réitérant l’importance de maintenir la paix et la stabilité dans la péninsule coréenne et dans l’Asie du Nord-Est dans son ensemble, les membres du Conseil ont exprimé leur engagement envers une solution pacifique, diplomatique et politique à cette situation.

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...