Une experte dénonce l'impact des marchés financiers sur le droit au logement

Écouter /

Des bâtiments et hôtels à Punta Pacifica, Panama City, Panama. Photo: Banque mondiale / Gerardo Pesantez

La « financiarisation » a dérobé au secteur du logement sa fonction de bien social. C'est ce qu'a affirmé ce jeudi devant le Conseil des droits de l'homme à Genève, la Rapporteuse spéciale sur le logement convenable.

Selon cette dernière, la valeur du capital investit dans le logement à l'échelle mondiale atteint désormais 163 mille milliards de dollars, soit plus de deux fois le PIB mondial. Considéré comme une commodité et alimenté par un excédent sans précédent de capital, le secteur du logement est désormais devenu pour les investisseurs, une manière d'accumuler les richesses. Aussi Leilani Farha a-t-elle appelé les États à changer de manière radicale leurs relations avec le secteur financier pour que les marchés honorent la fonction sociale du logement. A moins d'un changement, a-t-elle averti, le logement continuera d'être une aubaine pour les riches et rien qu'un rêve pour la majorité.

Leilani Farha a notamment dénoncé l’impact dévastateur de la marchandisation du logement et du marché immobilier, pointant notamment du doigt la destruction d'établissements informels pour laisser la place à des logements de luxe; les prix inabordables qui poussent les gens à revenu faible ou modéré hors des centres-villes et les maisons restées vides, transformées en de simples véhicules pour plus-values et qui restent vide .

« Sur le marché financier de l'immobilier, a-t-elle dénoncé, le logement n’est plus axé sur la personne. Les décisions sur le logement – son utilisation, son coût, où il sera construit, ou s'il sera démoli – sont faites depuis les salles de réunions lointaines des conseils d'administration, sans considération des conséquences ».

Mais pour la Rapporteuse spéciale, le plus inquiétant est le lien entre la richesse immobilière et l’élite politique, « un club exclusif », qui laisse les vulnérables impuissants, sans pouvoir d'influencer les décisions ou de revendiquer leurs droits.

(Extrait sonore : Leilani Farha, Rapporteuse spéciale sur le logement convenable)

 

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...