Sommet de la Ligue des Etats arabes : António Guterres appelle à surmonter les divisions par le dialogue

Écouter /

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres. Photo : ONU

Au Sommet de la Ligue des Etats arabes, en Jordanie, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a invité mercredi les dirigeants à surmonter les conflits, l’instabilité et les divisions qui frappent le monde arabe par le dialogue et la coopération.

« Je lance un appel à votre leadership pour façonner un nouveau monde arabe capable de résoudre, par lui-même, les différences par le dialogue et la coopération. Les divisions dans le monde arabe ont ouvert la voie aux interventions et aux manipulations étrangères, augmentant l’instabilité, les conflits interconfessionnels et le terrorisme », a dit M. Guterres dans un discours à ce sommet.

Le chef de l’ONU a déclaré que son Organisation se tenait prête à travailler avec les pays membres de la Ligue des Etats arables en cette période « d’angoisse profonde ».

« Trop de gens sont tombés dans le piège de présenter les actes méprisables de Daech ou d’Al-Qaïda comme étant alimentés par l’islam alors qu’en fait ils défient totalement cette foi. En effet, les musulmans eux-mêmes en sont les principales victimes », a-t-il ajouté. « Et trop de dirigeants politiques populistes – par myopie et cynisme – donnent une vision fausse de l’islam pour répandre la haine contre les musulmans, jouant ainsi le jeu des groupes terroristes et extrémistes ».

« Cela me brise le cœur de voir des pays développés fermer leurs frontières aux réfugiés fuyant cette région, et pire encore, invoquant parfois la religion comme une raison de les exclure », a-t-il encore dit.

Evoquant les conflits qui ravagent plusieurs pays du monde arabe, M. Guterres a une nouvelle fois déclaré qu’il était temps de mettre fin au conflit Syrie. Il a aussi salué les progrès réalisés en Iraq pour reprendre les territoires sous le contrôle de Daech, notamment à Mossoul, et a souhaité la fin des affrontements et de la violence au Yémen et en Libye.

Le chef de l’ONU a déclaré que ces conflits ne devaient pas faire oublier le sort des Palestiniens. « La solution à deux États est le seul moyen de faire en sorte que les Palestiniens et les Israéliens puissent réaliser leurs aspirations nationales et vivre dans la paix, la sécurité et la dignité. Il n’y a pas de plan B », a déclaré M. Guterres. « C’est pourquoi il est important de cesser toutes les actions unilatérales pouvant miner la solution à deux États. Cela est particulièrement vrai en ce qui concerne la nécessité d’arrêter les activités de colonisation, qui sont illégales en droit international. Il est également important de condamner le terrorisme et d’éviter l’incitation à la violence ».

Le Secrétaire général de l’ONU a rappelé que deux-tiers de la population du monde arabe sont âgés de moins de 30 ans. Cette dynamique démographique « nécessite des investissements massifs en matière de compétences et de participation », a-t-il souligné.

« La lutte contre le chômage des jeunes doit être la priorité du point de vue non seulement du développement, mais aussi de la sécurité pour les communautés de la région », a-t-il ajouté. « L’autonomisation des femmes est particulièrement cruciale, aussi bien en termes de droits humains que comme stimulant pour le développement humain ».

(Extrait sonore : António Guterres, Secrétaire général de l’ONU)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...