Recrudescence de la rougeole en Europe : la mise en garde de l'OMS

Écouter /

« Alors que l’on progressait de manière soutenue vers une élimination ces deux dernières années, il est particulièrement préoccupant de voir les cas de rougeole se multiplier en Europe », a déploré la Directrice régionale de l’OMS pour l’Europe, la Dr Zsuzsanna Jakab.

« Les habitudes de voyage d’aujourd’hui font qu’aucun individu, aucun pays n’est à l’abri du virus de la rougeole. Les flambées épidémiques continueront à éclore en Europe, comme ailleurs, jusqu’à ce que chaque pays atteigne le niveau de vaccination nécessaire pour protéger parfaitement sa population », a-t-elle prévenu.

D’après l’OMS, les deux tiers des 53 pays constituant la Région Europe ont interrompu la transmission endémique de la rougeole. Toutefois, selon la Commission régionale européenne de vérification de l’élimination de la rougeole et de la rubéole (CRV), il reste 14 pays d’endémie.

Les flambées épidémiques actuelles les plus importantes d’Europe sont localisées en Roumanie et en Italie. La majorité des cas sont concentrés dans des zones où la couverture vaccinale est particulièrement faible.

Sur les 559 cas de rougeole signalés dans la Région Europe pour janvier 2017, 474 d’entre eux ont été rapportés dans 7 des 14 pays d’endémie (Allemagne, France, Italie, Pologne, Roumanie, Suisse et Ukraine). Les premières informations disponibles pour février indiquent que le nombre de nouvelles infections est fortement à la hausse. Dans tous ces pays, la couverture vaccinale nationale par une deuxième dose de vaccin anti-rougeoleux se situerait sous le seuil de 95%.

D’après Cristiania Salvi, Responsable de la communication pour les urgences sanitaires et les maladies transmissibles au bureau européen de l'OMS, les raisons de cette récrudescence sont très complexes. Certaines personnes n’ont pas un accès equitables aux services de santé, certaines ne font pas confiance à leur docteur ou encore préfèrent des alternatives homéopathiques ou autres médicaments. Aussi dans certains pays, il y a un manque de provisions de vaccins ou une peur de la vaccination.  Pour elle, il faut aussi créer les conditions pour accès facile  aux vaccins.

L'OMS recommande « avec insistance » à tous les pays d’endémie de prendre de toute urgence des mesures pour contrer la transmission de la rougeole sur leur territoire, et exhorte tous les pays qui y sont déjà parvenus à ne pas baisser la garde et maintenir une couverture vaccinale étendue ».

(Interview: Cristiana Salvi, Responsable de la communication pour les urgences sanitaires et les maladies transmissibles au bureau européen de l'OMS; propos recueillis par Florence Westergard)

Écouter /
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...