RDC : les forces de l’ordre ont commis de graves violations des droits de l’homme en décembre 2016, selon l’ONU

Écouter /

Des forces de sécurité en attente à Kinshasa pendants les manifestations en République démocratique du Congo (RDC) des 19 et 20 décembre 2016. Photo: MONUSCO

Un rapport du Bureau conjoint de l'ONU aux droits de l'homme publié mardi indique qu'au moins 40 personnes, dont cinq femmes et deux enfants, ont été tuées entre le 15 et le 31 décembre dans plusieurs villes de la République démocratique du Congo, parmi lesquelles Kinshasa, Lubumbashi, Boma et Matadi.

Au moins 147 personnes ont été blessées et plus de 900 personnes arrêtées par les forces de défense et de sécurité.

Le rapport note également que certains manifestants ont commis des actes de violence, dont le meurtre d’au moins un agent de la PNC à Kinshasa le 20 décembre.

Jose Maria Aranaz, Directeur du Bureau, appelle à combattre l'impunité des agents étatiques et à adopter des lois pour la défense du droit de manifester pacifiquement. Il engage aussi les autorités à créer un climat apaisé pour assurer la crédibilité du processus électoral dans le pays.

(Extrait sonore : Jose Maria Aranaz, Bureau conjoint de l'ONU aux droits de l'homme en République démocratique du Congo)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...