Nucléaire : ouverture à New York de la Conférence sur le désarmement

Écouter /

Kim Won-soo, Haut-Représentant pour les affaires de désarmement, intervenant à l’ouverture de la Conférence des Nations Unies pour la négociation d’un instrument juridiquement contraignant visant à interdire les armes nucléaires (Crédit photo ONU/Rick Bajornas)

Le Siège de l'ONU accueille depuis ce matin et ce jusqu'à vendredi la Conférence des Nations Unies pour la négociation d'un instrument juridiquement contraignant visant à interdire les armes nucléaires en vue de leur élimination complète.

Parmi les premiers orateurs, le Haut-Représentant des Nations Unies pour les affaires de désarmement, Kim Won-soo, a observé que la conférence se déroule dans un contexte de tensions internationales accrues, de relance d'une course aux armements et en l'absence de résultats par les organes du désarmement. Il s'est toutefois voulu optimiste en formant trois vœux.

En premier lieu, Kim Won-soo a dit espérer sincèrement que l’instrument qui va être négocié apportera une contribution positive et importante au désarmement nucléaire et à notre objectif ultime de désarmement général et complet.

Le Haut-Représentant a ensuite souhaité que l’instrument renforcera également le Traité sur la non-prolifération nucléaire (TNP) et rapprochera de l’élimination totale du nucléaire.

Enfin, Kim Won-soo a souhaité que des efforts continueront d’être déployés pour rechercher l’engagement inclusif de tous les États. Après tout, a-t-il fait valoir, la création d’un monde sans armes nucléaires est une obligation et une responsabilité communes pour les États dotés d’armes nucléaires et non nucléaires. Dans cet esprit, il a invité à travailler davantage et de façon plus créative afin de pouvoir atteindre un objectif commun, celui d'avoir un monde plus sûr et plus sécurisé, exempt d'armes nucléaires et meilleur pour tous.

A noter que la conférence est boycottée par une quarantaine de pays dont les États-Unis et la France qui, lors d'un point de presse, ont fait savoir, par l'intermédiaire de leurs représentants qu'ils ne peuvent se joindre à un tel fort, car ils estiment que la conférence remet en cause les principes du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires.

(Extrait sonore : Kim Won-soo, Haut-Représentant des Nations Unies pour les affaires de désarmement)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...