Négociations Syrie: délégation de Damas et celles de l'opposition attendues jeudi à Genève

Écouter /

L'Envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie lors d’un point de presse à Genève au cours du 4e round de discussions (photo: ONU/V. Martin)

Toutes les parties au conflit syrien seront présentes ce jeudi à Genève pour la reprise des négociations intersyriennes. Quatre séries de pourparlers ont déjà été organisés depuis début 2016 au Palais des Nations, sous l'égide de l'Envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie.

 

Tout est prêt pour une reprise des négociations intersyriennes ce jeudi à Genève. Selon l'équipe de Staffan de Mistura, tous les invités qui avaient déjà assisté au dernier round en février ont confirmé leur participation. En l'absence de l'Envoyé spécial présentement en tournée au Moyen-Orient et en Europe, c'est l'adjoint de l'émissaire spécial, Ramzy Ezzeldin Ramzy, qui aura la tâche d'accueillir jeudi les délégations du gouvernement syrien et de l'opposition et de démarrer ce 5e round de pourparlers.

En effet, après une visite à Riyad, la capitale saoudienne le week-end dernier, M. De Mistura est attendu au cours des prochaines 48 heures à Moscou et Ankara, deux parrains du cessez-le-feu en Syrie et du processus de paix.

Comme réitéré lors d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU le 10 mars dernier à New York,  l'ordre du jour des futurs pourparlers portera sur la gouvernance, les questions constitutionnelles, les élections, la lutte contre le terrorisme, la sécurité et la confiance, conformément à la résolution 2254 adoptée par le Conseil en 2015.

Lors de cette audition, le Conseil avait d'ailleurs encouragé les parties syriennes à reprendre les pourparlers de bonne foi et à s'engager « de manière constructive et sans conditions préalables » envers l'ordre du jour fixé par l'Envoyé spécial de l'ONU. En vue de faciliter un règlement politique durable de la crise en Syrie, le Médiateur onusien avait également réaffirmé son engagement à assurer l'inclusion des femmes syriennes dans le processus politique par des consultations et un dialogue soutenus, et à promouvoir leur participation pleine et effective.

L'Envoyé spécial de l'ONU, Staffan de Mistura, entend d'ailleurs informer les Ministres des affaires étrangères des pays membres de la Ligue arabe lors d'une mission prévue prochainement à Amman, la capitale jordanienne. Il prévoit enfin de faire le point de ses négociations avec le Conseil de sécurité dans la première quinzaine d'avril.

(Mise en perspective : Alpha Diallo, Nations Unies/Genève)

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...