L’ONU commémore la Journée des victimes de l’esclavage et de la traite transatlantique des esclaves

Écouter /

Détail du mémorial permanent en mémoire des victimes de l'esclavage et de la traite transatlantique au Siège de l’ONU à New York. Photo: ONU / Devra Berkowitz

L’ONU a commémoré vendredi la Journée des victimes de l’esclavage et de la traite transatlantique des esclaves.

A cette occasion, le Secrétaire général de l'ONU a appelé à ne jamais oublier ce sombre chapitre de l’histoire humaine, soulignant le rôle joué par bon nombre de pays – y compris le sien, le Portugal – dans la plus grande migration forcée de l’histoire

Dans un discours prononcé à l’Assemblée générale, Antònio Guterres a également indiqué que l’héritage de l’esclavage continue de résonner à travers les âges. Le monde n’a pas encore vaincu le racisme. De nombreux pays souffrent encore des modèles économiques et des décisions mises en place alors et de nombreuses familles ressentent encore vivement le traumatisme imposé à leurs ancêtres.

Pour le Secrétaire général, il importe donc de continuer à reconnaître la douleur persistante de cet héritage, même dans le moment présent.

Pendant plus de 400 ans, plus de 15 millions d’hommes, de femmes et d’enfants ont été victimes de la traite transatlantique des esclaves.

Célébrée le 25 mars de chaque année, la Journée internationale de commémoration est l’occasion de rendre hommage à ceux qui ont souffert et sont morts aux mains du système de l’esclavage. Cette Journée a également pour objectif de sensibiliser le public aux dangers actuels du racisme et des préjugés.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
22/11/2017
Loading the player ...