Le Conseil de sécurité fait de la destruction du patrimoine culturel un crime de guerre

Écouter /

Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, lors de son intervention devant le Conseil de sécurité. Photo: ONU/Mark Garten

Le Conseil de sécurité a adopté ce vendredi à l'unanimité la résolution 2347, un texte qui affirme que le fait d'attaquer des sites ou bâtiments consacrés à la religion, l'enseignement, l'art, la science ou la bienfaisance ou des monuments historiques, peuvent constituer un crime de guerre.

Devant les Quinze, la Directrice général de l'UNESCO, qui s'est longtemps mobilisée pour une telle prise de position, a salué une résolution historique et une prise de conscience essentielle.

Irina Bokova a ainsi souligné que la force des armes ne suffit pas à vaincre l'extrémisme violent. « La recherche de la paix passe aussi par la culture, par l'éducation, la prévention et la transmission du patrimoine », a-t-elle notamment affirmé.

(Extrait sonore : Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...