La Journée mondiale de la vie sauvage: ”Ecoutons la voix des jeunes”

Écouter /

compétition de phographie organisée pour la Journée mondiale de la vie sauvage. Un des 10 finalistes Jorge Figueroa, Mexique.

La Journée mondiale de la vie sauvage de l'ONU est célébrée tous les 3 mars.  Le thème retenue cette année « Écoutons la voix des jeunes ».

Selon le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), quelque 1,8 milliard de personnes, soit près d'un quart de la population mondiale, ont entre 10 et 24 ans, la tranche d'âge définie par les Nations Unies comme correspondant aux « jeunes ». Pourtant, l'évolution des attitudes, des croyances et des comportements des jeunes vis-à-vis de l'environnement est préoccupante, suggérant une baisse de la responsabilité individuelle chez les jeunes en ce qui concerne la conservation des espèces sauvages et l'environnement dans son ensemble.

A l'occasion de la Journée Mondiale de la Vie Sauvage, un concours photo était organisé. Pour David Morgan, chef des organes directeurs et services de conference du Secrétariat CITES,  «il y a eu des exemples de photos qui montrent un engagement, une passion mais surtout de la patience… et on a de magnifiques oeuvres d’art qui ont été prises par ces jeunes ». (Voir plus de photos de la compétiton ici: http://bit.ly/2m1Ncvi)

Pour lui, les principales menaces pour la faune et les plantes sauvages sont les êtres humains qui prennent de plus en plus de place pour leurs villes, le développement et l’agriculture et cela entraine  une perte des habitats pour les espèces suavages.

Le message de David Moran est l’espoir.«C’est facile de regarder autour de nous et de voir les choses tout noir mais il n’est pas trop tard pour l’humanité de changer de direction et de réagir … on n’a pas une autre planète donc il faut vraiment faire attention dans nos activités de tous les jours ».

La Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction, connue par son sigle CITES ou encore comme la Convention de Washington, est un accord international entre Etats. Elle a pour but de veiller à ce que le commerce international des spécimens d’animaux et de plantes sauvages ne menace pas la survie des espèces auxquelles ils appartiennent.

(Interview: David Morgan, chef des organes directeurs et services de conference du Secrétariat CITES

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...