Journée météorologique mondiale 2017: Comprendre les nuages

Écouter /

Une formation de nuages altocumulus. Source: OMM

Comprendre les nuages, tel est, cette année, le thème de la Journée météorologique mondiale, qui commémore l'entrée en vigueur, en 1950, de la Convention portant création de l'OMM et souligne la contribution capitale qu’apportent les Services météorologiques et hydrologiques nationaux à la sécurité et au bien-être de la société.

L’occasion pour l'Organisation météorologique mondiale (OMM) de publier la nouvelle édition numérique, tant attendue, de l'Atlas international des nuages – référence mondiale pour l'observation et l'identification des nuages, ces météores qui déterminent le temps qu'il fait ainsi que le système climatique et le cycle de l'eau.

Le nouvel Atlas propose des centaines d'images envoyées par des météorologues, des photographes et des amateurs de nuages du monde entier.

On y trouve de nouvelles catégories, dont le volutus (nuage en rouleau), les nuages engendrés par les activités humaines, tels que les traînées de condensation parfois produites par les avions en raison de la condensation de la vapeur d'eau, et l'asperitas, un spectaculaire nuage ondulé qui a enflammé l'imagination du public. Y sont également illustrés des phénomènes météorologiques tels que les arcs-en-ciel, les halos, les tourbillons de neige et les grêlons.

L'Atlas international des nuages est la seule source complète qui fait autorité pour l'identification des nuages. Référence mythique pour les amateurs, il est utilisé pour la formation des professionnels des services météorologiques, ainsi que dans des secteurs comme l'aviation et le transport maritime. «Toutes ces formes de ce que l’on appelle meta-information ou informations complémentaires aident l’observateur, celui qui regarde le ciel a beaucoup mieux comprendre le type de nuages qu’il est en train d’observer» a précisé Bertrand Calpini, Directeur adjoint de MétéoSuisse et Président des commissions techniques de l’OMM chargés de mettre sur pied l’Atlas des nuages.

Au fil des siècles, peu de phénomènes naturels ont autant stimulé la réflexion scientifique et l'inspiration artistique que les nuages. Il y a plus de deux millénaires, Aristote les a étudiés et a consacré une partie d'un traité à leur rôle dans le cycle de l'eau. De nos jours, les scientifiques savent que les nuages jouent un rôle décisif dans l'équilibre énergétique, le climat et les conditions météorologiques de notre planète.

 

Comprendre les nuages non seulement permet de prévoir le temps, mais aussi de modéliser le système climatique et prévoir les ressources en eau disponibles.

(Interview:  Bertrand Calpini, Directeur adjoint de MétéoSuisse; propos recueillis par Florence Westergard)

 

 

Classé sous Environnement, L'info, Le Journal.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...