En visite au Nigéria, le Conseil de sécurité met l’accent sur l’éducation et l’emploi

Écouter /

Au Nigéria, des représentantes d’associations féminines lors de leur rencontre avec les membres du Conseil de sécurité Photo: Mission du Japon auprès de l’ONU

Le Conseil de sécurité poursuit sa visite dans la région du Bassin du Lac Tchad. Après le Cameroun, le Tchad et le Niger, la délégation des Quinze est arrivée hier au Nigéria, lieu de la quatrième plus grave crise humanitaire au monde, et une étape au cours de laquelle l'accent a aussi été porté sur l'éducation et l'emploi.

Les Quinze se sont notamment rendus à Maiduguri, dans l'état de Borno, épicentre du conflit avec Boko Haram, pour y rencontrer des personnes déplacées, ainsi que le Gouverneur de l'État de Borno, auprès de qui les Quinze ont réaffirmé leur appui aux efforts déployés pour faire face à la crise.

Après Maiduguri, les membres du Conseil se sont rendus à Abuja où ils ont notamment rencontré le Ministre fédéral du budget et de la planification nationale. Les discussions avec Udoma Udoma ont surtout porté sur la lutte contre la corruption.

Outre l'identification de moyens pour s'assurer que l'argent atteigne les personnes le plus dans le besoin, l'Ambassadeur du Japon a par ailleurs fait observer que la corruption entrave la création d'emplois qui est pourtant un facteur essentiel pour empêcher les jeunes de rejoindre Boko Haram. Un commentaire qui a valu au Ministre de souligner l'engagement de son Gouvernement à combattre la corruption.

À Abuja, la délégation du Conseil de sécurité a aussi rencontré plusieurs groupes de femmes, l'occasion de lancer de fervents appels en faveur de l'autonomisation de ces dernières. Face à des niveaux d'éducation particulièrement faibles dans le nord-est du pays, les associations féminines ont appelé à favoriser l'éducation des filles au motif que les hommes tendent à garder les informations pour eux tandis que les femmes les partagent.

La Mission de la France auprès de l'ONU a d'ailleurs souligné via Twitter que les femmes ont un rôle central à jouer dans le développement de la région du Lac Tchad et que leur éducation doit donc être privilégiée.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...