Droits de l’homme : un mandat à part entière pour les missions de maintien de la paix

Écouter /

Cette semaine, Escale, s'intéresse à la défense des droits de l'homme dans les pays africains où sont déployées des opérations de maintien de la paix. Et pour illustrer cette situation rien de tels que les témoignages des responsables de ces entités en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud. Deux pays qui ont connu ou connaissent des soubresauts et les vicissitudes d'un long conflit.

José Maria Aranaz, écoute les impressions d’un inspecteur des droits de l’homme en charge. Photo MONUSCO/Abel Kavanagh

En République démocratique du Congo, le responsable de la composante des droits de l'homme basée à Kinshasa représente à la fois le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme et la MONUSCO, la Mission de maintien de la paix déployée dans le pays. Jose Maria Aranaz revient sur la spécificité du mandat en RDC.

Autre interlocuteur, Eugène Nindorera qui dirige la composante droits de l'homme de la MINUSS au Soudan du Sud, tout en représentant aussi le Haut-Commissariat aux droits de l'homme. Eugène Nindorera souligne la particularité de la situation au Soudan du Sud, un pays ravage par une guerre civile qui a déplacé des centaines de milliers de personnes et forcé des millions d’autres à se réfugier dans les pays voisins.

La composante des droits de l’homme sur place aide le pays à se doter des instruments nécessaires et à mettre en oeuvre ceux déjà existant.

Production et présentation : Jérome Longué

Mixage et production : Florence Westergard.

Interviews : Cristina Silveiro et Joceylne Sambira

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...