Développement humain : le PNUD appelle à s'attaquer aux obstacles systémiques

Écouter /

Un groupe de femmes autochtones en RDC. Photo:Marc Ngwanza / PNUD RDC

Le Programme des Nations Unies pour le développement vient de publier la dernière édition de son Rapport sur le développement humain. Un document qui constate qu'en dépit d'un quart de siècle d'impressionnants progrès en matière de développement humain, une personne sur trois dans le monde vit encore dans des conditions de développement humain faible et doit surmonter des obstacles systémiques rarement mesurés.

Le dernier Rapport sur le développement humain du PNUD indique qu'au problème de la gravité des privations s'ajoute celui de la manière disproportionnée dont les inégalités affectent certains groupes. Trop d'attention est accordé aux moyennes nationales, ce qui occulte souvent d'énormes variations dans la vie des individus.

Ainsi, dans presque tous les pays, plusieurs groupes sont souvent désavantagés dans plusieurs domaines à la fois. Des chevauchements aggravent leur vulnérabilité et creusent les inégalités entre les générations.

Les femmes et les filles, les populations rurales, les peuples autochtones, les minorités ethniques, les personnes handicapées, les migrants, les réfugiés et la communauté LGBTI font partie des groupes qui sont systématiquement exclus par des obstacles qui ne sont pas purement économiques mais aussi politiques, sociaux et culturels.

Pour le PNUD il est donc nécessaire d'éliminer les normes sociales et les lois discriminatoires, et de s'attaquer aux inégalités d'accès à la participation politique.

(Mise en perspective : Florence Westergard)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...