Lac Tchad : surmonter les défis pour poser les jalons d'un développement à long terme

Écouter /

Des résidents d'un camp de déplacés à Maiduguri, au Nigéria, lors d'une visite d'une délégation du Conseil de sécurité. Photo UK/UN Mission

Le Conseil de sécurité a fait le point ce matin sur la visite qu'il vient d'effectuer dans la région du Bassin du Lac Tchad, en particulier dans les quatre pays concernés par les opérations violentes et sanguinaires du groupe terroriste Boko Haram, à savoir, le Cameroun, le Tchad, le Niger et le Nigéria.

Entre le 3 et le 7 mars, la délégation du Conseil de sécurité co-dirigée par le Royaume-Uni, coprésidée par le Royaume-Uni au mois de mars, et le Sénégal pour l’ensemble de cette tournée, s'est successivement rendue au Cameroun, au Tchad, au Niger et au Nigéria. La France a codirigé la délégation pour les étapes au Cameroun, au Tchad et du Niger.

Lors de la réunion, les quinze ont entendu plusieurs exposés thématiques, dont celui du Représentant permanent du Sénégal. Fodé Seck, est revenu sur les causes profondes d'une crise multidimensionnelle trop longtemps négligée, voire oubliée. Le diplomate sénégalais a passé en revue les causes liées au manque d'accès à l'éducation, à l'explosion démographique, à la baisse du prix du pétrole. D'où la nécessité d'apporter une aide ciblée qui vise au-delà de l'humanitaire à poser les jalons d'un développement à long terme.

(Extrait sonore : Fode Seck, Représentant permanent du Sénégal auprès des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...