Afghanistan: l’ONU condamne un attentat sanglant contre un hôpital militaire à Kaboul

Écouter /

L'entrée du complexe de la MANUA à Kaboul, en Afghanistan. Photo : MANUA / Fardin Waezi

En Afghanistan, l'ONU a condamné un attentat terroriste qui a frappé ce mercredi à Kaboul l'hôpital Sardar Mohammad Daud Khan.

Le nombre des victimes est toujours en train d'être vérifié mais le bilan de cette attaque particulièrement complexe contre le plus important hôpital militaire en Afghanistan, s'annonce très lourd.

Selon la Mission d’assistance de l'ONU en Afghanistan, mercredi matin, un groupe d'attaquants déguisés en médecins ont détoné un engin explosif improvisé à l'entrée de l'hôpital Sardar Mohammad Daud Khan avant de pénétrer dans les locaux, armés de kalachnikovs, de grenades et de gilets explosifs.

Le assaillants ont délibérément tirés sur les patients et les médecins avant que les forces de sécurité afghanes ne réussissent à mettre fin à cette attaque, revendiqués par des membres de l'États islamique.

L'ONU dénonce un attentat odieux qui a ciblé des personnes qui se trouvaient dans leur état le plus vulnérable en train de recevoir des traitements, ainsi que les membres du personnel médical qui leur octroyait des soins. Une atrocité qui, selon la Mission, démontre à quel point le désir du peuple afghan pour un avenir pacifique se voit interrompu encore et encore par des actes d'une violence indicible.

La MANUA a en outre souligné que les attaques contre les hôpitaux et le meurtre de personnes ne participants pas activement à des hostilités, y compris les membres malades ou blessés des forces armée, peuvent être considérée comme des crimes de guerre.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...