A Bagdad, António Guterres exprime la solidarité de l'ONU dans la lutte contre Daech

Écouter /

Le Secrétaire général António Guterres lors d'une conférence de presse avec le Premier ministre d'Iraq, Haider al-Abadi, à Bagdad. Photo ONU

En déplacement jeudi dans la capitale de l’Iraq, Bagdad, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a réaffirmé la solidarité de l’ONU avec le peuple iraquien, son gouvernement et ses institutions, alors que les opérations militaires se poursuivent pour libérer Mossoul du groupe terroriste Daech.

« Nous espérons vivement que la libération de Mossoul sera bientôt achevée contre Daech et, en même temps, j’ai été extrêmement encouragé par l’engagement exprimé par le Premier ministre, tant en ce qui concerne la protection des civils que la conduite des opérations », a déclaré M. Guterres lors d’un point de presse avec le Premier ministre iraquien, Haider al-Abadi.

M Guterres a également salué l’engagement du chef de gouvernement iraquien à respecter entièrement le droit international humanitaire ainsi que son attachement à un dialogue national et à un processus de réconciliation efficace, qui permettra à l’Iraq, après la libération de Mossoul, de créer progressivement les conditions nécessaires à la vie normale d’un Etat.

Le Secrétaire général a tenu à exprimer le soutien total de l’ONU aux efforts déployés par le gouvernement iraquien en faveur de l’aide humanitaire et des populations touchées par le terrorisme. Il a également appelé la communauté internationale à soutenir l’Iraq pour aider les victimes, mais aussi pour stabiliser, reconstruire et consolider les institutions nationales iraquiennes.

Lors de leur entrevue, le chef de l’ONU et le Premier ministre iraquien ont également discuté de l’importance de la responsabilité effective des crimes commis par Daech. « Ces crimes doivent être bien connus, doivent être punis et il est important que la communauté internationale soit pleinement consciente de tout ce qui a été fait », a dit M. Guterres, évoquant les sacrifices « terribles » qu’ont subi les populations d’Iraq.

« Les populations de toutes sortes, les sunnites et les chiites musulmans et les chrétiens – tous type d’Iraquiens ont été victimes de la cruauté de Daech et c’est quelque chose qui doit être parfaitement connu et qui doit faire l’objet d’un mécanisme adéquat de reddition de comptes », a souligné le Secrétaire général.

Le chef de l’ONU a également appelé les jeunes du monde entier à comprendre que le terrorisme n’est pas le moyen d’exprimer leur colère ou leur anxiété, « même si dans certains moments ils pourraient être en colère ou anxieux en raison des événements qui ont lieu ». Il a rappelé que la lutte contre le terrorisme doit s’accompagner de la lutte contre ses « causes profondes » et en étant très clair sur l’horreur des crimes commis par des organisations comme Daech.

S’addressant M. al-Abadi, M. Guterres lui a renouvelé sa « solidarité totale » alors que le gouvernement doit s’atteler à une tâche très importante : « la libération complète de votre pays et la pleine réconciliation des Iraquiens pour un avenir de démocratie et de prospérité pour le pays ».

(Extrait sonore : António Guterres, Secrétaire général des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...