Yémen : lancement d'une campagne nationale de vaccination contre la polio

Écouter /

L’OMS travaille en étroite collaboration avec l’UNICEF et les autorités sanitaires pour que le Yémen reste sans polio (photo: OMS).

Une campagne de vaccination contre la polio a été lancée hier lundi 20 février par les autorités sanitaires yéménites dans tout le Yémen. Avec le soutien de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), l'objectif est de vacciner plus de cinq millions d'enfants de moins de 5 ans.

 

C'est la première campagne de vaccination au Yémen depuis avril 2016. « La situation sécuritaire au Yémen a limité l'accès dans de nombreuses parties du pays, laissant de nombreux enfants à risque de maladies évitables par la vaccination », fait remarquer l'OMS. Dans un entretien téléphonique avec ONU-Infos, le porte-parole de l'OMS a indiqué que malgré le conflit et l'insécurité, toutes les régions du pays sont ciblées par cette nouvelle campagne de vaccination contre la polio. « Il est prévu de mener aussi une campagne la semaine prochaine dans le Gouvernorat de Saada », a souligné Tarik Jasarevic. Et les groupes les plus à risque, tels que les réfugiés et les personnes déplacées internes sont visés prioritairement par la campagne.

Pour cette campagne de trois jours qui a démarré hier lundi, les Nations Unies comptent d'ailleurs sur l'appui des représentants des institutions religieuses et des conseils locaux, ainsi que des éducateurs en santé pour soutenir ces opérations sanitaires.  Et ce sont plus de 40.000 agents de santé qui sont mobilisés. Ce qui constitue un signal important d'autant plus que cela fait environ 6 mois que les agents de santé ne reçoivent plus leur salaire régulièrement. Malgré l'important soutien de l'OMS et des membres du Groupe sectoriel pour la santé, la pénurie chronique de fournitures médicales rend d'autant plus difficile de dispenser les soins de santé salvateurs.

Il faut juste rappeler qu'en 2016, l'OMS et ses partenaires du Groupe sectoriel pour la santé ont fourni des services de santé salvateurs à 10,6 millions de personnes au Yémen et ont permis à plus de 414 établissements de santé de continuer à fonctionner. Ensemble, ils ont géré 406 équipes mobiles chargées de la santé et de la nutrition dans 266 districts, mené 541 interventions en faveur de la santé et la nutrition de l'enfant dans 323 districts, et vacciné 4,5 millions d'enfants contre la poliomyélite.

Selon l'OMS, plus de 14 millions de personnes n'ont pas accès aux soins de santé essentiels. Moins de 45% des établissements de santé fonctionnent encore; 17% d'entre eux ne sont plus du tout opérationnels. Au moins 274 ont été endommagés ou détruits pendant le conflit actuel au Yémen.

(Extrait sonore : Tarik Jasarevic, porte-parole de l'OMS ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...