Syrie : retour progressif de l'eau courante à Alep

Écouter /

Hasan, 10 ans, collecte de l’eau pour sa famille à Alep-est (27 déc, 2016). Photo: © UNICEF/UN046892/Al-Issa

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance s’est réjoui d’un retour progressif de la provision d’eau potable à Alep. « L’eau revient lentement à Alep », a souligné le porte-parole de l’UNICEF lors d’un point de presse ce mardi à Genève.

Christophe Boulierac rappelle que depuis près d’un mois, 1,8 million de personnes dans et autour de la ville ont été délibérément privées d’eau courante, notamment en raison de coupures notées dans le réseau public d’approvisionnement en eau. Les plus récentes coupures d’eau à Alep ont eu lieu le 14 janvier dernier quand la station de pompage d’Al-Khafse à l’est d’Alep avait cessé de fonctionner.

Mais grâce aux récentes réparations effectuées sur le réseau municipal, l’approvisionnement en eau a repris lentement. Mais l’UNICEF précise toutefois qu’il faudrait au moins dix jours pour que l’eau puisse être pompée régulièrement dans tous les quartiers d’Alep.

Actuellement à Alep, les enfants ont été forcés de faire la queue pendant des heures dans les puits et les points de distribution alors que la ville a continué à faire l’objet de bombardements occasionnels et imprévisibles. « Cela a eu un impact négatif sur la santé des enfants, une situation qui met en danger leur vie alors que ces enfants auraient pu prendre ce temps pour étudier ou jouer », fait remarquer Christophe Boulierac.

Face à cette situation, l’UNICEF continue à répondre à la crise de l’eau en approvisionnant en combustible 100 puits profonds et en soutenant le transport d’eau par camion en cas d’urgence pour répondre aux besoins de plus d’un million de personnes privées d’eau. Plus de 10 millions de litres d’eau ont été ainsi distribués aux enfants et aux familles les plus vulnérables.

Par ailleurs, avec l’appui de l’UNICEF, 34 écoles ont rouvert à l’est d’Alep avec environ 15.500 enfants ayant désormais accès à une éducation formelle, contre 23 écoles et 6.500 enfants au début du mois de février. Ce qui constitue un doublement des effectifs des enfants scolarisés en seulement quelques jours.

(Extrait sonore : Christophe Boulierac, porte-parole de l’UNICEF à Genève ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...