Soudan du Sud : le nombre de réfugiés dépasse désormais 1,5 million

Écouter /

Convoi de véhicules transportant plus de 3.000 réfugies sud-soudanais en direction du centre d’accueil de Palorinya, au Nord de l’Ouganda (photo : HCR / C. Wachiaya)

C'est une véritable catastrophe humanitaire qui se déroule au Soudan du Sud. Dans ce pays d'Afrique subsaharienne miné par une guerre civile depuis 2013, entre 50.000 et 70.000 ont déjà fui les violences depuis le début de l'année pour se réfugier dans les territoires limitrophes. Et avec plus de 1,5 millions de réfugiés, la situation au Soudan du Sud reste désormais la pire crise des réfugiés sur le continent africain.

 

C'est présentement la pire crise de réfugiés en Afrique et la troisième dans le monde après les urgences en Syrie et en Afghanistan. Selon le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), le conflit au Soudan du Sud a généré le plus de réfugiés en Afrique. Le nombre dépasse désormais 1,5 million de personnes en plus des 2,1 millions de personnes déplacées à l'intérieur du pays.

Depuis début janvier, entre 50.000 et 70.000 nouveaux réfugiés ont quitté le pays. Les réfugiés mentionnent des violences intensives, des enlèvements, l'utilisation d'enfants dans le conflit ou encore des viols. Des indications montrent des «atrocités de masse», a indiqué devant la presse à Genève e vendredi, un porte-parole du HCR William Spindler.

Sur les 760.000 Sud Soudanais qui ont fui leur pays l'année dernière, 500.000 ont été comptabilisés au cours des quatre derniers mois de 2016. Et selon l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, plus de 60% d'entre eux sont des enfants, dont de nombreux font face à une malnutrition.

Près de la moitié du total d'entre eux, près de 700.000 personnes, ont rejoint l'Ouganda. Près de 350.000 se sont rendus en Ethiopie et plus de 300.000 au Soudan. En outre, 89.000 Sud-Soudanais se sont réfugiés au Kenya, 68.000 en République démocratique du Congo et près de 5.000 en Centrafrique.

Pourtant malgré la détérioration de la situation humanitaire, l'appel de plus de 640 millions de dollars par le HCR en 2016 n'a été financé qu'à un tiers. En 2017, l'Agence de l'ONU pour les réfugiés demande près de 790 millions de dollars.

(Interview : William Spindler, porte-parole du HCR à Genève ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...