Sahara occidental: le chef de l’ONU exhorte le Maroc et le Front Polisario à réduire les tensions dans la zone tampon

Écouter /

Un officier de liaison militaire de la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO) examine la situation à la jumelle lors d’une patrouille de surveillance du cessez-le-feu à Oum Dreyga, au Sahara occidental (juin 2010). Photo ONU / Martine Perret

Le Secrétaire général des Nations unies, António Guterres, a appelé samedi le Maroc et le Front Polisario à “prendre toutes les mesures nécessaires” afin d’éviter une escalade des tensions dans les environs de Guerguerat dans la zone tampon du sud du Sahara occidental entre la berge marocaine et la frontière mauritanienne.

Selon un communiqué du porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric, des éléments armés du Maroc et du Front Polisario stationnent à proximité les uns des autres, une position qu'observe depuis le mois d’août 2016, la Mission des Nations Unies chargée d'organiser un référendum au Sahara occidental (MINURSO).

“Le Secrétaire général appelle les deux parties à faire preuve de la grande retenue et à prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter une escalade des tensions, que ce soit par des actions d’acteurs militaires ou civils”, a ajouté M. Guterres. Le trafic commercial ne devrait pas être obstrué et aucune mesure ne devrait être prise, qui pourrait constituer un changement du status quo dans la zone tampon.

Exhortant vivement les parties à retirer sans condition tous les éléments armés de la zone tampon le plus tôt possible, afin de créer un environnement propice à la reprise du dialogue dans le contexte du processus politique mené par l’ONU, le porte-parole d'Antonio Guterres a en outre demandé aux parties de respecter leurs obligations en vertu de l’accord de cessez-le-feu et de respecter à la fois la lettre et l’esprit de celui-ci.

Le Sahara occidental est situé sur la côte nord-ouest de l’Afrique bordée par le Maroc, la Mauritanie et l’Algérie. L’administration coloniale du Sahara occidental par l’Espagne a pris fin en 1976. Les combats ont éclaté plus tard entre le Maroc et le Front Polisario. Un cessez-le-feu a été signé en septembre 1991. La MINURSO a été déployée à la fin de cette année-là pour surveiller le cessez-le-feu entre le Gouvernement marocain et le Front Polisario et organiser un référendum sur l’autodétermination au Sahara occidental, si les parties en conviennent.

Un plan de règlement révisé a été proposé par l’ONU après sept années de consultations diplomatiques rejetées par l’une des parties en 2004. En approuvant la phase actuelle des négociations directes en 2007, le Conseil de sécurité de l’ONU a appelé à un “règlement politique juste, durable et mutuellement acceptable qui assurera l’autodétermination du peuple du Sahara occidental “.

(Audio : Mise en perspective par Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...