RDC : La MONUSCO évoque des indices d'une présence des combattants de l'ex-M23 au Nord-Kivu

Écouter /

Les animateurs de la Conférence de presse de l'ONU du 22/02/2017 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Il existe des indices qui indiquent qu'effectivement des combattants de l'ex-rébellion du M23 sont présents au Nord-Kivu. Le commandant adjoint de la force de la MONUSCO, le général Bernard Commis, l'a affirmé mercredi 22 février au cours de la conférence de presse hebdomadaire de la mission onusienne.

A l'en croire, la force onusienne a effectué deux reconnaissances aériennes armées qui ont permis d'obtenir un certain nombre d'informations qui sont également utiles pour l'armée congolaise.

Il promet l'appui de la MONUSCO aux Forces armées de la RDC (FARDC) dans le cadre de sa mission de protection de la population civile.

« Nous travaillons de manière extrêmement précise avec nos camarades congolais pour identifier les zones qu'ils considèrent comme sensibles, à risque. Nous avons un mandat. Il est extrêmement clair : tout groupe armé qui présente une menace pour la sécurité de ce pays, une menace pour la population, doit être traité comme il se doit », affirme le général Bernard Commis.

(Extrait sonore : Général Bernard Commis, commandant adjoint de la force de la MONUSCO; propos recueillis par Radio Okapi)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...